Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2018

Les Emirats Arabes Unis soutiennent la marocanité du Sahara et condamnent les activités terroristes de Hezbollah et du Polisario

EmiratiAE.jpgL’Etat des Emirats Arabes Unis a fait part, mardi, de son soutien à la marocanité du Sahara et de sa condamnation des activités terroristes de Hezbollah et du Polisario.

Dans le compte-rendu ayant sanctionné les travaux de la 5ème session de la commission mixte maroco-émiratie, tenue à Abu Dhabi sous la coprésidence du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nacer Bourita et de son homologue émirati, SA Cheikh Abdellah Ben Zayed Al-Nahyane, les Emirats Arabes Unis ont insisté sur la marocanité du Sahara, notant qu’aucun règlement de ce conflit régional artificiel n’est possible en dehors de la souveraineté du Royaume et de son intégrité territoriale .

Dans ce sens, l’Etat des Emirats Arabes Unis a condamné les activités terroristes impliquant Hezbollah et le Polisario et leurs manœuvres visant à porter atteinte à la sécurité et stabilité du Maroc et à son intégrité territoriale.

Les Emirats Arabes Unis se sont, également, félicités du rôle pionnier que joue SM le Roi Mohammed VI en faveur de la consolidation des fondements du développement durable et le renforcement des piliers de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans le continent africain au service des aspirations des peuples pour le progrès et la croissance.

La tenue de cette session intervient en application des Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI et de SA Cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane, prince héritier d’Abou Dhabi, Commandant suprême adjoint des Forces armées de l’Etat des Émirats Arabes Unis lors de la dernière visite royale aux Emirats, le 11 novembre dernier.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

22/05/2018

Un quotidien populaire américain analyse la Collusion entre le Polisario et le Hezbollah

La révélation de la collusion entre les séparatistes du Polisario et le Hezbollah, est révélatrice d’un “expansionnisme toxique” de l’Iran, écrit jeudi le quotidien américain à grand tirage, The Hill, en appelant la communauté internationale à adopter une posture de vigilance extrême.

“L’Iran est le seul pays, dont l’expansionnisme est érigé en axe fondateur de sa constitution. Ce pays entretient des groupes terroristes et milices qui lui sont complètement affidés, dans nombre de pays de son environnement immédiat et au-delà”, souligne la publication, dans une analyse signée Ahmed Charaï, éditeur et membre de plusieurs think tanks américains, sous le titre : “Une nouvelle alliance face à l’Iran”.

The Hill rappelle, dans ce contexte, que le Maroc a décidé tout récemment de rompre ses relations avec l’Iran à cause de la “connivence avérée” et du soutien militaire de son allié le mouvement Hezbollah au “Polisario”, en pointant du doigt, dans ce sens, les liens entre le régime iranien et les groupes terroristes de tout crin.

“Pour les Marocains, poursuit l’analyse, l’Iran est un pays qui se trouve à plusieurs milliers de kilomètres. Mais pour le régime iranien, le Maroc fait partie d’un ensemble géographique allant du Moyen-Orient à l’Afrique du nord en passant par le continent africain, où Téhéran nourrit le dessein de propager son radicalisme et son influence néfaste”.

Et de souligner qu’”au moment où Sa Majesté le Roi Mohammed VI, descendant du Prophète, préside aux destinées d’un programme colossale visant la propagation d’un Islam du juste milieu, de la tolérance et de l’altérité, à travers une stratégie multidimensionnelle de formation des imams marocains et de bien d’autres pays”, l’Iran “cherche, à contrario, à disséminer un endoctrinement toxique à travers le monde musulman”.

Rappelons, dans ce contexte, que les Etats Unis avaient fustigé “la nature déstabilisatrice des activités de l’Iran, y compris le soutien de ce pays au Hezbollah et à d’autres groupes terroristes”, dans une récente réaction à MAP-Washington, suite à la décision de Rabat de rompre ses relations avec Téhéran.

“Les Etats Unis ont de manière consistante exprimé leurs préoccupations quant à la nature déstabilisatrice des activités de l’Iran, y compris son soutien au Hezbollah et à d’autres groupes terroristes”, insistait la diplomatie américaine, ajoutant que l’Iran “demeure un Etat désigné sponsor du terrorisme et le Hezbollah demeure une organisation terroriste internationale”.

Washington affirme, dans ce contexte, chercher “le soutien de nos partenaires afin de neutraliser l’influence déstabilisatrice de l’Iran, contenir son agression – particulièrement son soutien au terrorisme et aux combattants – et restaurer un équilibre des forces plus stable”.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

21/05/2018

Le Maroc condamne les provocations récentes du Polisario à Tifariti qui sont «une nouvelle violation caractérisée du cessez-le-feu»

Le Royaume du Maroc «condamne vigoureusement les actions de provocation récentes menées par le Polisario dans la localité de Tifariti, à l’Est du dispositif de défense au Sahara Marocain» et «considère qu’il s’agit là d’une nouvelle violation caractérisée du cessez-le-feu et d’un défi flagrant à l’autorité du Conseil de sécurité de l’ONU», indique samedi un communiqué du ministère des Affaires Etrangères et de la coopération internationale (MAECI).

Dans ce qui suit le texte de ce communiqué:

«Acculés après la dernière résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Sahara marocain, et visiblement embarrassés par la confirmation des liens avec le Groupement terroriste du Hezbollah, l’Algérie et le Polisario ont choisi la fuite en avant et la logique du pourrissement, à travers la multiplication des agitations puériles et irresponsables.

C’est dans ce contexte que le Royaume du Maroc condamne vigoureusement les actions de provocation récentes menées par le Polisario dans la localité de Tifariti, à l’Est du dispositif de défense au Sahara Marocain.

Le Royaume du Maroc considère qu’il s’agit là d’une nouvelle violation caractérisée du cessez-le-feu et d’un défi flagrant à l’autorité du Conseil de sécurité de l’ONU.

Le Royaume du Maroc, qui a saisi officiellement, à ce sujet, le Président du Conseil de Sécurité et ses membres, le Secrétaire Général des Nations Unies et la Minurso, leur demande d’assumer leurs responsabilités et de prendre les mesures nécessaires contre ces agissements inacceptables.

Au moment où le Conseil de Sécurité appelle à la relance du processus politique en vue de parvenir à une solution réaliste, pragmatique et durable au différend régional sur le Sahara marocain, ces actes de provocation des autres parties sapent sérieusement les efforts des Nations Unies.

Le Maroc regrette que cette escalade se déploie avec la bénédiction et la complicité d’un pays voisin, membre de l’UMA, mais dont il viole doublement la charte: En fermant les frontières et en abritant sur son sol un mouvement armé qui menace l’intégrité territoriale d’un autre membre. Ce pays, au lieu de respecter les valeurs du bon voisinage et les impératifs de stabilité régionale, s’entête à encourager ses mercenaires du Polisario dans leur action déstabilisatrice, en violation de la légalité internationale.

Loin de s’estomper, la responsabilité de l’Algérie et du Polisario face à la communauté internationale, ne fait que s’aggraver. Le Maroc demande officiellement aux instances onusiennes concernées, de diligenter une enquête internationale pour jeter la lumière sur la situation dans les camps de Tindouf administrés par le Polisario sur le territoire algérien, où nos compatriotes et frères marocains sont séquestrés dans des conditions dégradantes et inhumaines, et où l’aide humanitaire fournie par la communauté internationale est détournée pour être vendue sur les marchés du pays hôte aux fins d’enrichissement personnel de la nomenclature du Polisario.

Le Royaume du Maroc réitère sa détermination irréfragable à défendre son intégrité territoriale et son unité nationale sur l’ensemble du territoire du Sahara marocain, et demande aux Nations Unies, et plus particulièrement à la Minurso, de remplir son mandat face aux violations répétées du cessez-le-feu”.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com