Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2016

Le parlement européen rejette un texte hostile aux droits du Maroc sur son Sahara

Le Parlement européen a mis en échec, jeudi 24 novembre, une nouvelle manœuvre d’un eurodéputé des Verts qui voulait introduire un texte hostile aux droits du Maroc sur son Sahara dans un rapport objet d’un vote en commission.
Lors d’une réunion consacrée à l’examen et au vote d’un rapport sur la mise en œuvre de la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) de l’Union européenne, la commission des Affaires étrangères du Parlement européen a remis les pendules à l’heure en rejetant ce texte.
Ce nouveau camouflet intervient une semaine après un autre revers essuyé par les adversaires du Maroc et les tenants de la thèse séparatiste soutenus par l’Algérie.
La même commission avait en effet rejeté, lundi dernier, deux amendements introduits sous le forcing de l’Eurodéputée Paloma Lopez Bermejo, au rapport annuel 2015 sur les droits de l'homme et la démocratie dans le monde et la politique de l'Union européenne en la matière.
Ces amendements, qui procèdent des agissements de l’Algérie dans les couloirs du parlement européen, visent à perturber le processus onusien et à saper les efforts de la communauté internationale en faveur d’une solution politique du différend.
Le rejet de ces amendements traduit également la doctrine de l’Union européenne quant à la nécessité d’œuvrer pour une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable comme le souhaite la communauté internationale qui juge crédible, sérieuse et réaliste la proposition du Maroc d’octroyer une autonomie élargie au Sahara dans le cadre de la souveraineté marocaine.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

23/11/2016

Le Maroc et huit autres pays arabes se retirent du 4ème sommet arabo-africain qui se tient en Guinée Equatoriale (MAEC)

Le principe de la participation aux activités organisées par les deux parties, des seuls pays membres de l’ONU n’a pas été respecté
Le Maroc et huit autres pays arabes, à savoir l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes unis, Bahrein, Qatar, le Sultanat d’Oman, la Jordanie, le Yémen et la Somalie, se sont retirés du 4ème sommet arabo-africain qui se tient en Guinée Equatoriale.
Cette réaction est due à la présence de l’emblème d’une entité fantoche dans les salles de réunions, a indiqué le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération (MAEC).
Le Maroc et les huit pays arabes ont été contraints de se retirer du sommet pour ne pas cautionner le non respect des principes de l’action arabo-africaine et ne pas être comptables devant l’histoire du renoncement aux acquis communs, souligne le ministère dans un communiqué précisant que la participation aux activités organisées par les deux parties, en tant que l’un des principes inhérents au respect de l’unité territoriale des Etats, doit se limiter aux seuls pays membres de l’ONU, chose qui n’a pas été respectée à travers la présence de l’emblème d’une entité fantoche aux salles de réunions.
La plupart des pays ont soutenu cette position claire et conforme aux principes du droit international, dont en premier lieu le respect de la souveraineté des Etats et de leur unité territoriale, ajoute la même source.
Le Maroc et les autres pays arabes qui ont annoncé leur retrait du sommet, souligne-t-on, ont toujours été et demeurent totalement conscients de l’importance du partenariat arabo-africain, des enjeux qu’il représente pour le renforcement de la place de ces deux groupements et de leur rôle dans l’instauration de la paix et de la stabilité dans le monde et pour répondre aux aspirations des peuples au développement et à la préservation de la dignité du citoyen arabe et africain tout en respectant la souveraineté des Etats, leur unité territoriale et leur traitement sur le même pied d’égalité.
L’attachement de ces pays à ces principes a toujours été et restera fort tout comme leur souci constant de se conformer aux principes communs ayant permis de lancer le partenariat arabo-africain, à travers le deuxième sommet tenu en 2010 à Syrte et le troisième sommet organisé au Koweit en 2013, affirme le communiqué.
Parmi ces principes, relève-t-on, la participation aux activités organisées par les deux parties, en tant que l’un des principes inhérents au respect de l’unité territoriale des Etats, doit se limiter aux seuls pays membres de l’ONU, chose qui n’a pas été respectée à travers la présence de l’emblème d’une entité fantoche aux salles de réunions.
Toutefois, note la même source, la situation n’a pas changé en dépit des efforts responsables et sincères déployés par ces pays, ainsi que par d’autres Etats, pour imposer le respect de ces principes consacrés par les précédents sommets arabo-africains, ajoutant que ces pays ont été malheureusement dans l’obligation de se retirer des travaux du sommet pour ne pas cautionner le non respect des principes de l’action arabo-africaine et ne pas être comptables devant l’histoire du renoncement aux acquis communs devant permettre aux arabes et africains d’édifier l’avenir et faire face aux défis sécuritaires et de développement qui se posent devant eux.
Le Royaume du Maroc et d’autres pays arabes et africains ont veillé à apporter tout le soutien et garantir les meilleurs conditions pour le succès de ce sommet qui se tient dans ce pays africain ami et renouvellent leur grande considération à la Guinée Equatoriale, président, gouvernement et peuple, pour les grands efforts déployés dans ce sens, souligne le communiqué.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

10/11/2016

L'UPA appuie l’initiative de S.M. le Roi concernant le retour du Royaume à l’Union Africaine

L’Union parlementaire africaine (UPA) a exprimé, mercredi, son appui à l’initiative de S.M. le Roi Mohammed VI concernant le retour du Royaume du Maroc à l’Union Africaine (UA).
Les membres de l’UPA et l’ensemble des délégués, réunis du 5 au 9 novembre à Rabat, à l’occasion de la 69-ème session du comité exécutif et de la 39ème conférence " appuient l’initiative de S.M. le Roi Mohammed VI concernant le retour du Royaume du Maroc au sein de sa famille institutionnelle africaine ", a indiqué Mme Marie Ange Lukiana, députée nationale et présidente de la délégation de la République démocratique du Congo (RDC), qui a donné lecture à la clôture de la 39-ème conférence à une motion de remerciement et de gratitude à Sa Majesté le Roi et aux autorités marocaines.
Les membres de l’UPA considèrent que "cette initiative renforcera le processus d’édification d’une Afrique unie et prospère", a ajouté la députée, notant que l’UPA salue également les projets et les dynamiques de réformes lancées par le Royaume sous la direction de SM le Roi en faveur du renforcement du processus démocratique dans le pays.
Les membres de l’UPA adressent aussi leurs respectueux remerciements et leur profonde gratitude à Sa Majesté le Roi pour Son soutien et l’intérêt qu’Il porte à l’Union parlementaire africaine, a-t-elle indiqué.
Et de souligner également que les membres de l’Union parlementaire africaine adressent leurs sincères remerciements aux autorités et au peuple du Maroc pour l’accueil chaleureux aux délégués et félicitent les autorités et le parlement marocains pour l’excellente organisation des sessions de l’UPA à Rabat.
Les travaux de la 39-ème conférence des présidents des assemblées parlementaires de l’UPA se sont déroulés au siège de la Chambre des Conseillers avec la participation de 15 présidents de parlements membres de l’UPA et de plus de 240 parlementaires de 29 pays et de 8 organisations internationales.
La conférence a débattu de plusieurs sujets liés développement durable en Afrique, à la lutte contre le terrorisme et à la participation des citoyens, particulièrement des jeunes à la promotion de la démocratie.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com