Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2017

Question du Sahara: La France se félicite à New York des "actions positives", et appelle à un “retrait complet” de Guergarat

La France s'est félicitée, mardi au siège de l’Onu à New York, de la “dynamique positive” et du “nouvel élan” qui imprime le dossier du Sahara à la faveur des “actions positives” récentes, appelant à un “retrait complet” de la zone de Guerguerat afin de pouvoir avancer sur le processus politique.

“Nous avons constaté un nouvel élan, et une dynamique positive qui se profilent, ainsi que des actions positives qui ont été prises, et qui permettent de nourrir ce nouvel élan”, a déclaré à la presse l’ambassadeur de France à l’Onu, François Delattre, peu avant des consultations à huis clos du Conseil de sécurité sur la Minurso.

Cependant, a poursuivi le diplomate français, “il y a une question qu’il faut résoudre, à savoir celle de Guergarat”, qui ne sera solutionnée que par un retrait du Polisario de cette région, a tenu à préciser le diplomate français en réponse à un journaliste.

Réitérant l’appel du Secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, contenu dans son rapport du 10 avril sur la question du Sahara, M. Delattre a appelé à un “retrait total” de la zone de Guerguerat, afin de “clore ce chapitre et avancer sur le processus politique”, soulignant la nécessité de “résoudre cette question le plus tôt possible”.

M. Delattre a, à cet égard, insisté sur le besoin de “relancer le processus de négociations”, formulant le soutien de son pays aux efforts du chef de l’Onu dans ce sens.

À noter que ces consultations interviennent deux jours avant le vote sur le renouvellement du mandat de la mission onusienne au Sahara, Minurso, prévu le 27 courant.

À ce sujet, M. Delattre a souligné la nécessité de “renouveler (le mandat de) la mission lors du vote prévu jeudi”, appelant les quinze membres du Conseil à “s’unir dans une approche constructive pour que nous puissions aller de l’avant sur cette question importante”.

Et l’ambassadeur de rassurer qu’“il y a aujourd’hui une vraie dynamique positive au sein du Conseil de sécurité, une vraie convergence, et une unité croissante des membres du Conseil autour des lignes (…) que je viens d’esquisser

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

21/04/2017

Le Maroc a entrepris des efforts colossaux pour le développement du Sahara occidental (ancien ministre des AE du Pérou)

Sahara occidental,Polisario,Tindouf,réfugiés sahraouis,République arabe sahraouie démocratique,Bir Lehlou,Smara,Laâyoune,Dakhla,autodétermination,RASD,peuple sahraoui,Aminatou Haider,Tifariti,occupation marocaineA travers son modèle de développement pour le Sahara, le Maroc a entrepris des efforts colossaux pour la promotion de ses Provinces du Sud afin qu’elles accompagnent l’élan de développement généralisé du Royaume, a indiqué l’ancien ministre péruvien des Affaires étrangères, Luis Gonzalez Posada.

Dans une déclaration à la MAP, M. Posada également ancien Président du Congrès péruvien, a souligné que la mobilisation d’environ 7 milliards de dollars US pour la réalisation de projets de développement dans les Provinces du sud du Royaume reflète les efforts colossaux entrepris par le Maroc, qui ne possède pas de ressources naturelles telles le pétrole ou le gaz, pour promouvoir davantage ces provinces qui vivent actuellement dans une nouvelle ère de développement et de prospérité.

Ces investissements revêtent une importance capitale dans la réussite des politiques socio-économiques et de la politique d’intégration, principales étapes sur la voie du développement dans les domaines de l’éducation, des sciences et de la culture, notamment en matière de droits de l’Homme, a-t-il fait observer.

Le Maroc est parmi les rares pays à ne pas avoir été impacté par les troubles et actes de violences ayant secoué plusieurs pays de la région car le Royaume, selon M. Posada, a su entreprendre à temps des réformes constitutionnelles.

Cet ancien ministre de la Justice du Pérou a salué les importantes réformes constitutionnelles entreprises par le Royaume sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en mettant en avant l’action du Souverain pour le renforcement des relations de coopération entre le Maroc et les pays d’Amérique latine.

Réagissant à la discussion, mardi au siège de l’ONU, sur le financement des Objectifs de Développement durable (ODD), M. Posada a salué la position exprimée par l’Ambassadeur, Représentant Permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies, Omar Hilale, sur la situation au Venezuela.

“Il s’agit là, et sans exagération aucune, d’un pas historique car c’est la première fois qu’un pays africain exprime, et de manière ferme, sa position vis-à-vis d’une dictature latino-américaine bafouant systématiquement les droits de l’Homme et jetant les jeunes contestataires dans les geôles”, a-t-il dit.

Et d’ajouter que “le gouvernement vénézuélien commet un génocide social et mène le pays vers la pauvreté et la misère avec des taux d’inflation trop élevés, outre le haut pourcentage des homicides dus aux actes de violences et la rareté des produits alimentaires de base et des médicaments”, a-t-il poursuivi, soulignant que “dans de telles circonstances, le Président Nicolas Maduro a militarisé le pays et a rejeté tout appel à des élections locales, provoquant ainsi une forte condamnation interne et externe”.

M. Hilale avait déploré lors d’une discussion au siège de l’ONU sur le financement des ODD que le Venezuela, pays le plus riche d’Amérique du Sud, condamne sa population à la misère en raison de la captation de ses richesses par l’oligarchie dictatoriale chaviste.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

12/04/2017

Le SG de l’ONU exige le retrait complet et immédiat du Polisario de Guerguerat

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a exigé, dans son dernier rapport au Conseil de sécurité sur le Sahara, le retrait complet et immédiat du Polisario de la zone tampon de Guerguerat.

Dans son rapport, distribué lundi aux membres du Conseil, M. Guterres a affirmé qu'il "demeure profondément préoccupé par la présence continue d’éléments armés du front Polisario dans cette région, et par les défis que cela pose à la raison d’être de cette zone tampon".

M. Guterres a reconnu, que cette situation risque d’“entraîner l’effondrement du cessez-le-feu” et d'engendrer un “impact dangereux” sur la sécurité et la stabilité de l’ensemble de la région.

Le problème de Guerguerat est désormais un problème entre le Polisario et le Conseil de sécurité de l’ONU.

Dans ce rapport qui souligne clairement la responsabilité de l’Algérie dans ce différend, puisqu’il affirme qu’Alger est appelé à faire une importante contribution au processus des négociations, le Secrétaire Général rappelle la validité des paramètres définis par le Conseil depuis 2007 pour parvenir à la solution politique mutuellement acceptable.

Selon Guterres, les négociations doivent se dérouler de bonne foi, tenant compte des développements depuis 2006, l’importance du réalisme et de l’esprit de compromis dans les négociations, la nécessité pour les parties de démontrer une volonté politique pour entrer dans une phase de négociations substantielles et intensives et l’appel aux Etats de la région de coopérer entre eux et avec les Nations Unies pour réaliser des progrès dans les négociations.

Le patron de l’ONU entend proposer une nouvelle issue diplomatique et promeut une "nouvelle dynamique" et un "nouvel esprit" pour résoudre ce conflit.

Dans ce rapport, M. Guterres recommande également la prorogation de 12 mois, jusqu'au 30 avril 2018, du mandat de la Minurso.

Le rapport fait état de la décision du Maroc d’autoriser le retour de 17 fonctionnaires civils de la Minurso, et sa coopération avec l’ONU pour clore définitivement ce dossier.

Le Secrétaire général s’est référé à plusieurs passages du discours du roi Mohammed VI, commémorant le 41ème anniversaire de la Marche Verte, le 6 novembre 2016, dans lequel le souverain avait dit que: "nos provinces du Sud (…) sont fortes par l’attachement de leurs enfants à leur marocanité et au système politique de leur pays".

Dans cette adresse Royale, poursuit le rapport de M. Guterres, le roi s’est félicité du fait que les provinces du sud, grâce à leur modèle de développement et aux projets qui y ont été lancés, sont devenues “un pôle de développement intégré et agissant dans son environnement régional et continental, et un axe pour la coopération économique entre le Maroc et sa profondeur africaine”.

Par ailleurs, le rapport revient sur les élections législatives du 7 octobre 2016, soulignant que cette consultation populaire s’est déroulée “sans incident”.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com