Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2018

Le président du Corcas reçoit le président de la Commission des relations extérieures au parlement paraguayen

Khalihenna Ould Errachid, Président du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes, s’est entretenu jeudi 21 juin 2018, au siège du Conseil avec Walter Harms, Président de la Commission des affaires étrangères à la Chambre des députés de la République du Paraguay.

Lors de cette rencontre, à laquelle a assisté Dr. Maouelainin Ben Khallihenna Maouelainin, Secrétaire Général du Conseil, le Président du Corcas a abordé les derniers développements du dossier du Sahara notamment le volet des négociations sous les auspices des Nations Unies et la dynamique de solution suscitée depuis 2007 par l'Initiative marocaine octroyant l’autonomie élargie à la région du Sahara sous souveraineté marocaine, en tant que solution pratique, juste et définitive au conflit.

Laquelle initiative a reçu depuis sa présentation un hommage appuyé par les résolutions successives du Conseil de sécurité, qui traduisent le soutien qu’elle a reçu de la part de la communauté internationale.

Le responsable parlementaire paraguayen qui effectue une visite de travail au Maroc du 19 au 26 juin 2018, a affirmé que son pays respecte l’indépendance, la souveraineté et l’unité des pays conformément aux principes du droit international et des traditions internationales, réaffirmant le soutien total du Paraguay à l’intégrité territoriale du Royaume.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

18/06/2018

En se rangeant du côté du Polisario, l’Afrique du Sud se met en contradiction avec la majorité des pays africains (journal sud-africain)

Le Mail & Guardian, quotidien sud-africain à grand tirage, a critiqué, mardi, la position de l’Afrique du Sud concernant la question du Sahara, soulignant qu’en se rangeant du côté des séparatistes du Polisario, Pretoria se met en contradiction avec la majorité des pays africains.

Le soutien politique apporté par l’Afrique du Sud à la soi-disant rasd (entité fantomatique autoproclamée par les séparatistes du Polisario) met Pretoria en contradiction avec plus de la moitié des membres de l’Union africaine (UA), indique le journal dans une analyse du rôle que Pretoria est appelée à jouer après sa récente élection en tant que membre non-permanent du Conseil de sécurité de l’Onu.

D’après le journal, la question du Sahara devra déterminer les relations entre les pays africains membres du Conseil de sécurité de l’Onu. Les trois pays africains membres de l’instance onusienne: la Côte d’Ivoire, la Guinée Equatoriale et l’Afrique du Sud, devront former un groupe intéressant à suivre, explique au journal Mme Liesl Louw-Vaudran, analyste de l’Institut des études sécuritaires (ISS, basé à Pretoria).

L’analyste, qui supervise l’élaboration du rapport sur le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA pour le compte de l’ISS, souligne que les relations entre ces trois pays au sein du Conseil de sécurité seront déterminées selon la position de chaque pays concernant le conflit régional du Sahara.

Abordant le rôle de l’Afrique du Sud au sein du Conseil de sécurité, Mme Louw-Vaudran relève que ce rôle dépendra de la capacité de ce pays à faire montre de flexibilité.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

14/06/2018

La question du Sahara marocain est une question d’intégrité territoriale et non de “décolonisation” (Ambassadeur Hilale)

Intervenant lors de la session du Comité des 24 à New York, l’Ambassadeur, Représentant Permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies, M. Omar Hilale, a réaffirmé que la question du Sahara marocain est une question d’intégrité territoriale et nullement de “décolonisation”.

M. Hilale a ajouté que le Conseil de sécurité ne la considère pas comme une question de “décolonisation” mais un différend régional, qu’il traite sous le Chapitre VI de la Charte des Nations Unies, relatif au règlement pacifique des différends.

Dans sa déclaration, M. Hilale a exposé l’historique du recouvrement par le Maroc de ses provinces du Sud et souligné les fondamentaux de la solution du différend régional sur le Sahara marocain, qui ont été réaffirmés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’Assiste, dans le Discours Royal du 06 novembre 2017 célébrant le 42ème anniversaire de la glorieuse marche verte.

A cet égard, le diplomate marocain a indiqué notamment que la solution doit être dans le cadre de la souveraineté du Maroc, de son intégrité territoriale et de son unité nationale ; que le processus doit inclure toutes les véritables parties prenantes, qui ont été à l’origine de ce différend ; que le processus doit être sous l’égide exclusive des Nations Unies, conformément aux résolutions du Conseil de Sécurité, sans aucune intervention d’aucune autre organisation régionale ou internationale et que le processus doit porter essentiellement sur la solution politique, loin de toutes les questions périphériques qui sont souvent intégrées dans les discussions pour dévier le processus de ses objectifs principaux.

Ces fondamentaux, a poursuivi le diplomate marocain, constituent désormais le référentiel du processus politique.
Abordant la résolution 2414 adoptée par le Conseil de Sécurité le 27 avril 2018, M. Hilale a indiqué que son paragraphe opérationnel 2 consacre les paramètres défendus par le Maroc, selon lesquels la finalité du processus politique est de parvenir à “une solution politique réaliste, pragmatique et durable à la question du Sahara, qui repose sur le compromis”, sans la lier nullement à l’autodétermination.

M. Hilale a exposé devant le C24, le modèle de développement des provinces du sud, lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en 2015, avec une enveloppe budgétaire de près de 8 milliards de dollars.

Il a mis en exergue les investissements publics colossaux dans tous les domaines, visant l’éclosion d’une économie locale viable et attractive, pouvant transformer le Sahara marocain en un trait d’union avec l’Afrique et un pôle régional de coopération, de prospérité et de paix dans le sous-ensemble régional du grand nord-ouest africain, l’objectif étant d’assurer un développement économique intégré, durable et créateur de richesses et d’emplois en faveur des populations locales.

L’Ambassadeur Hilale a insisté, une fois de plus, sur l’impératif de l’enregistrement des populations des camps de Tindouf et ce, conformément à la Convention de 1953 sur les réfugiés.

Il a, enfin, indiqué que le Royaume reste attaché au processus politique mené sous les auspices exclusives des Nations Unies et ce, sur la base des résolutions du Conseil de Sécurité depuis 2007, soulignant que la dernière résolution 2414 a réaffirmé la prééminence de l’Initiative marocaine d’autonomie considérée comme la solution sérieuse et crédible à ce différend régional.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com