Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2017

La Grenade exprime, devant la 4ème Commission de l’ONU, son soutien à l’initiative d’autonomie

La Grenade a souligné, devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, son soutien à l’Initiative d’Autonomie présentée par le Maroc, et qui représente une proposition “sérieuse et crédible” pour résoudre le conflit autour du Sahara marocain.

“Nous nous félicitons de l’initiative d’autonomie marocaine, soumise au Conseil de sécurité le 11 avril 2007, et qui constitue une proposition sérieuse et crédible pour mettre un terme à ce différend”, a affirmé la représentante de La Grenade à l’ONU, Nerissa Williams.

Elle a rappelé que la résolution 2351 du Conseil de sécurité, adoptée en avril 2017, “souligne les efforts du Maroc en vue du règlement du conflit du Sahara”, saluant l’affirmation par cette résolution qu’une “solution politique de ce différend de longue date et le renforcement de la coopération entre les Etats membres de l’Union du Maghreb arabe contribueraient à la stabilité et à la sécurité dans la région du Sahel”.

La diplomate grenadienne a, en outre, exprimé le soutien de son pays au processus politique, engagé depuis 2007, visant à aboutir à “une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable” au conflit du Sahara marocain.

Mme Williams a, par ailleurs, tenu à saluer “les mesures et les initiatives prises par le Maroc pour promouvoir et protéger les droits de l’homme, en particulier son interaction avec les procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, ainsi que le rôle joué par les Commissions régionales du Conseil national des droits de l’Homme à Dakhla et à Laayoune”.

Ces mesures, s’est réjouie la diplomate grenadienne, “ont été saluées par le Conseil de sécurité”.

Mme Williams a, en outre, insisté sur l’importance, et le soutien total de son pays, du rappel du Conseil de sécurité dans sa résolution 2351, à l’enregistrement des populations des camps de Tindouf, “afin de garantir la protection et la promotion de leurs droits humains”.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

13/10/2017

La Côte d’Ivoire souligne à l’ONU que l’initiative d’autonomie au Sahara est fondée sur la légalité internationale

La Côte d’Ivoire a souligné, lundi devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, que l’initiative marocaine d’autonomie "trouve sa source dans la légalité internationale" et témoigne des efforts sérieux et crédibles du Maroc en vue d’un règlement politique au différend autour de la question du Sahara marocain.

"Ma délégation salue l’application du Royaume du Maroc à rechercher une solution définitive à la question du Sahara marocain, à travers sa proposition visant à accorder une large Autonomie à la région du Sahara dans le cadre de la souveraineté, de l’unité, et de l’intégrité territoriale du Maroc", a déclaré M. Bernard Tanoh-Boutchoue, Représentant permanent de la Côte d’Ivoire à l’ONU, lors du débat général de cette Commission onusienne.

La Côte d’Ivoire, a-t-il souligné, considère que l’initiative marocaine "témoigne des efforts qualifiés de sérieux et de crédibles par le Conseil de sécurité, en vue d’un règlement politique du différend et trouve sa source dans la légalité internationale sur la base d’arrangements conformes aux buts et principes de la Charte des Nations Unies".

"Outre les parties, l’invitation du Conseil de sécurité, aux Etats voisins à coopérer plus pleinement avec les Nations Unies et à s’impliquer résolument pour une solution politique, traduit la volonté renouvelée de cet organe majeur de notre organisation commune d’aboutir à une solution globale et durable, de ce point qui prend en compte l’intérêt général de tous les peuples de la région", a estimé l’ambassadeur ivoirien.

Pour lui, cette approche contribuerait sans aucun doute à renforcer le rapprochement et la coopération entre Etats membres de l’Union du Maghreb Arabe, tout en créant les conditions d’une plus grande stabilité et d’une sécurité accrue dans la vaste région du Sahel.

A cet effet, a-t-il poursuivi, la communauté internationale devrait appuyer de tout son poids, cette nouvelle impulsion du Conseil de sécurité et du Secrétaire général, en vue d’un règlement définitif de ce différend.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

10/10/2017

Le plan d’autonomie au Sahara a le mérite de “transcender les positions traditionnelles divergentes”, selon la Guinée

La Guinée a estimé, vendredi à New York, que le plan marocain d’autonomie a le mérite de “transcender les positions traditionnelles divergentes” et de jeter les fondements d’une autonomie effective du Sahara à travers la mise en place d’organes exécutif, législatif et judiciaire dotés de compétences propres.

Intervenant devant la 4è Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, le Conseiller politique du ministre guinéen des Affaires étrangères, Ibrahima Chérif Haïdara, a relevé que cette autonomie s’est confirmée par la tenue d’élections territoriales le 4 septembre 2015, qui ont vu l’élection de natifs de la région à la tête des circonscriptions et le lancement d’un ambitieux programme de développement par le Maroc au bénéfice de cette partie du Royaume.

Il a aussi rappelé que la Guinée, qui souscrit au principe de la solution politique négociée des différends, estime que l’initiative marocaine d’autonomie, soumise au Conseil de sécurité en avril 2007 est conforme à ce principe.

“Mon pays soutient par conséquent cette initiative (…) comme la base du processus politique en cours et cadre unique de compromis de ce différend”, a affirmé M. Haïdara.

Le responsable guinéen a, par ailleurs, relevé avec préoccupation la détérioration de la situation humanitaire dans les camps de Tindouf, soulignant que pour parvenir à une prise en charge adéquate et suffisante de ces populations, il est essentiel de procéder à leur enregistrement tel que demandé par les résolutions du Conseil de sécurité adoptées depuis 2011.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com