Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2018

Soutien ferme et franc à l’Initiative marocaine d’autonomie au Comité des 24 de l’ONU

L’Initiative marocaine d’autonomie pour la région du Sahara a été fortement soutenue par une majorité d’Etats membres du Comité des 24, Organe subsidiaire de l’Assemblée générale des Nations unies. Cette Initiative, qualifiée de sérieuse et crédible par le Conseil de Sécurité depuis 2007, vise à parvenir à une solution politique négociée et définitive au différend régional sur le Sahara marocain.

Les Ambassadeurs et Représentants de Côte d’ivoire, de Sierra Leone, de Guinée, du Sénégal, du Gabon, de Grenade, de la Dominique, d’Antigua Barbuda, de Sainte Lucie, de Saint Kits et Nevis et de Papouasie Nouvelle Guinée ont exprimé, lors de la réunion annuelle du C24, tenue lundi au siège de l’ONU, le plein soutien de leurs pays respectifs au processus politique mené sous l’égide exclusive des Nations unies.

Ils ont souligné que les efforts de l’ONU visent à parvenir à une solution politique mutuellement acceptable et négociée au différend régional sur le Sahara marocain, avec la participation pleine et entière de toutes les parties, y compris les États voisins, et donc l’Algérie, comme le recommandent les résolutions du Conseil de sécurité.

Les ambassadeurs ont appuyé la récente résolution 2414 du Conseil de sécurité, adoptée le 27 avril 2018, qui a clairement affirmé la nécessité de progresser vers une solution politique réaliste, pragmatique et durable à la question du Sahara marocain, fondée sur le compromis.

Les différents intervenants ont également réaffirmé que l’Initiative marocaine d’autonomie constitue effectivement la solution de compromis dont la prééminence, le sérieux et la crédibilité ont été consacrés dans toutes les résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007.

Ils ont également ajouté que l’initiative est conforme au droit international, à la Charte des Nations Unies et aux résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale, soulignant qu’elle prend en compte les spécificités de la région, suit la logique du compromis et répond aux normes internationales les plus élevées en matière de dévolution des pouvoirs aux populations locales.

Les ambassadeurs se sont félicités du nouveau Modèle de développement du Sahara marocain lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en 2015, doté d’un budget de 8 milliards de dollars, afin d’améliorer le niveau de vie de la population de la région et de l’autonomiser, et se sont dits convaincus que ce modèle créera une nouvelle dynamique de développement et d’emploi, contribuera à la réalisation du développement global, à la valorisation de la dimension culturelle de la région, et à la mise en œuvre d’une gouvernance responsable au service de la démocratie locale.

Par ailleurs, les ambassadeurs se sont félicités de la tenue des élections régionales en septembre 2015, et des élections législatives en octobre 2016, au Sahara marocain. Ces élections, organisées de manière pacifique, transparente et démocratique, tel que souligné par l’ONU, ont permis aux populations du Sahara de choisir leurs représentants aux niveaux local et national, ont-ils indiqué.

Les ambassadeurs se félicitant de la participation, pour la première fois dans l’histoire du C24, des élus des provinces du Sud, en l’occurrence, M. Mhamed Abba, vice-président de la région Laayoune Sakia El Hamra et Mme Ghalla Bahiya, vice-présidente de la région Dakhla Oued Eddahab.

Ils ont salué les réalisations du Maroc au niveau de la promotion et de la protection des droits de l’Homme, notamment l’interaction du Maroc avec les mécanismes onusiens des droits de l’Homme et le rôle des commissions régionales du Conseil national des droits de l’Homme à Laayoune et Dakhla, tel que mentionné dans la résolution 2414 du Conseil de sécurité.

Les ambassadeurs ont, par ailleurs, appelé à l’enregistrement des populations des camps de Tindouf, conformément aux résolutions du Conseil de Sécurité.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

12/06/2018

Communiqué conjoint de la visite officielle au Maroc du président nigérian

Sur les questions régionales et internationales, le Maroc et le Nigéria s’engagent à se concerter et coordonner leurs positions, y compris à l’Union africaine

Le Royaume du Maroc et la République Fédéral du Nigeria ont rendu public lundi un communiqué conjoint à l’issue de la visite officielle de travail et d’amitié effectuée les 10 et 11 juin dans le Royaume par le président nigérian, Son Excellence Muhammad Buhari, dont voici le texte intégral:
“Sur l’invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Son Excellence Muhammadu Buhari, Président de la République Fédérale du Nigeria, a effectué une visite officielle de travail et d’amitié – la première visite d’un Chef d’Etat Nigérian – au Royaume du Maroc, le 10 et 11 juin 2018.
Cette visite renforce les relations bilatérales positives entre le Maroc et le Nigeria depuis la visite royale à Abuja en décembre 2016. En tant que dirigeants de deux pays africains importants, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence le Président Buhari ont affirmé leur volonté de créer un modèle de coopération Sud-Sud.
Dans cet esprit, ils se sont félicités des progrès significatifs réalisés dans divers domaines de coopération, tels que l’agriculture, les engrais, les infrastructures énergétiques et l’exploitation minière.
Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence le Président Buhari ont noté avec satisfaction les étapes franchies et ont souligné leur engagement à poursuivre la mise en œuvre du gazoduc régional, qui devrait relier les ressources gazières du Nigeria et de certains pays d’Afrique de l’Ouest au Maroc et à l’Europe, favorisant ainsi l’intégration et le développement des pays de la région de l’Afrique de l’Ouest.
Les deux Chefs d’Etat ont également noté les progrès importants réalisés dans d’autres domaines de la coopération bilatérale, comme en témoigne l’accord conclu entre l’OCP du Maroc et l’Association des producteurs et fournisseurs d’engrais du Nigeria pour investir dans la production d’engrais; et le protocole d’accord entre l’OCP et la Nigeria Sovereign Investment Authority sur la création d’une plate-forme chimique de base, en particulier pour développer une importante usine de production d’ammoniac.
Sur la base de leur coopération exemplaire, les deux chefs d’État ont convenu de développer un partenariat dans le domaine de l’agriculture, notamment par la signature d’un accord de coopération en matière de formation professionnelle et de supervision technique.
Sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence le Président Muhammadu BUHARI ont confirmé leur volonté de se concerter et de coordonner les positions des deux pays dans les organisations régionales et internationales, y compris l’Union africaine.
Son Excellence le Président Buhari a félicité Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour l’élection du Maroc au Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine. Il a également félicité Sa Majesté le Roi pour l’accomplissement de son mandat de leader africain sur les questions de migration, qui a abouti à la présentation de l’Agenda africain pour les migrations et à la création de l’Observatoire africain des migrations. Il a en outre rendu hommage à l’engagement personnel de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour le développement durable en Afrique.
Sa Majesté le Roi Mohammed VI a félicité Son Excellence le Président Buhari pour son leadership dans l’initiative régionale contre le terrorisme dans la région du Lac Tchad et a salué ses efforts en tant que Leader de l’Union Africaine pour la lutte contre la corruption.
Dans l’esprit du mois sacré du Ramadan, les deux Chefs d’État ont souligné leur attachement à la modération, à la tolérance et à la coexistence pacifique, tels qu’ils sont enseignés par l’Islam. Ils ont exprimé leur profonde préoccupation au sujet de l’extrémisme violent, du terrorisme et de la persistance des menaces à la sécurité en Afrique. Ils ont affirmé leur volonté de renforcer la coopération en matière de déradicalisation en Afrique et au-delà.
À la fin de la visite officielle de travail et d’amitié, Son Excellence le Président Buhari, au nom de sa délégation, a exprimé sa profonde gratitude pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, du Gouvernement et du peuple frère du Maroc”.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

11/06/2018

Les Commissaires européens adoptent l’inclusion du Sahara marocain dans l'accord agricole entre le Maroc et l'UE

Le collège des Commissaires européens, a adopté, lundi 11 juin, l'échange de lettres qui inclut le Sahara marocain dans l'accord agricole entre le Maroc et l'Union européenne (UE), annonce la MAP en citant des sources auprès de la Commission européenne.
Il s’agit d’un pas important qui a été franchi depuis le début des négociations pour l’adaptation de l’accord agricole à la décision de la Cour de justice de l’UE, indique une source européenne à Bruxelles qui confirme que les produits de la région du Sahara seront inclus dans l’accord sans aucune entrave.
La même source souligne que les consultations inclusives qui ont eu lieu avec les représentants locaux, de la société civile et diverses entités et organisations concernées, ont dégagé un large soutien à la confirmation de l’inclusion des produits des provinces du sud dans l’accord, vu les avantages socio-économiques pour la population et l'économie de la région.
Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion du collège des commissaires, la Commission européenne précise que les documents approuvés seront ensuite adressés au Conseil de l’UE et au Parlement européen pour adoption.
Elle rappelle que le Maroc est "un partenaire clé" du voisinage sud avec lequel l’UE entretient des relations privilégiées qu’elle aspire à développer davantage dans plusieurs domaines.
Cette décision sera rendue publique dans la journée et sera partagée avec les Etats membres et le Parlement Européen, avant l’échéance de vote en vue de l’adoption de l’Accord.
Elle confirme que l’ensemble des produits originaires du Maroc, y compris ceux originaires du Sahara, bénéficient des préférences tarifaires convenues dans le cadre de l’Accord d’Association conclu entre le Royaume du Maroc et l’Union européenne. Ainsi, les produits de la région du Sahara seront inclus dans l’Accord sans aucune possibilité de doute.
Dans ce document, la Commission européenne reconfirme que le Maroc est un partenaire majeur et estime que son partenariat avec le Royaume est un partenariat enrichissant et pluridimentionnel.
Selon des sources marocaines de haut niveau, la décision adoptée par le Collège des Commissaires confirme, de nouveau, que seul le Royaume du Maroc peut conclure des Accords internationaux comprenant le Sahara. Le Royaume assure, également, à travers les autorités douanières nationales, la mise en œuvre des concessions tarifaires accordées, sur la base de règles et de procédures identiques à celles prévues dans l’Accord d’Association Maroc-UE.
Cette décision, prise suite à l’arrêt de la CJUE du 21 décembre 2016, souligne que l’extension de l’accord aux produits du Sahara est conforme à la politique commerciale de l’UE , aux objectifs généraux de la Politique Européenne de Voisinage PEV et à la politique globale de l’Union à l’égard du Royaume.
Le Collège des Commissaires a également adopté un rapport sur le bénéfice socio-économique de l’accord, élaboré par la Commission Européenne et le SEAE, qui s’est basé sur un processus de consultations nationales, tant au niveau des deux Chambres du Parlement et au niveau des régions, qu’un niveau de la société civile.
La Commission Européenne confirme que ces consultations ont montré qu'il y a un grand appui à l'accord. En effet, elle a conclu, notamment, que la population des provinces du sud, qui profite pleinement des retombées positives de l’Accord, est en faveur de la confirmation des préférences commerciales aux produits des provinces du sud, car c'est un véritable levier pour renforcer les standards socio-économiques de la région, notamment en matière d’investissement privé et qui conforterait le nouveau modèle de développement des provinces du Sud.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com