Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2017

Lancement de la nouvelle ligne aérienne directe Dakhla-Paris

Dakhlabaie.jpgLa nouvelle ligne aérienne directe reliant les villes de Dakhla et Paris, a été inaugurée jeudi par un premier vol desservi par un avion de la compagnie low-cost du groupe Air France-KLM «Transavia».

Le vol inaugural marquant le lancement de cette ligne a été effectué à bord d'un avion type Boeing 737-800 qui a atterri sur le tarmac de l'aéroport de Dakhla vers 16h en provenance de l'aéroport Paris-Orly.

Les 148 passagers de ce premier vol, qui a duré près de 4 heurs 15mn, ont été accueillis à leur arrivée à l'aéroport de Dakhla par une délégation officielle composée du directeur général de l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT), Abderrafie Zouitene, du Wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province de Oued Eddahab, Lamine Benomar, du président du conseil de la région, Ynja Khattat, du président du conseil régional du tourisme, Ahmed Abdalaoui, ainsi que des acteurs et responsables locaux.

L’inauguration de cette liaison s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’une convention de partenariat conclue entre l’ONMT et Transavia, lors du Salon international du tourisme Top Resa à Paris. La nouvelle ligne aérienne sera assurée dans un premier temps par un vol hebdomadaire programmé les jeudis.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

26/10/2017

Le Maroc recadre la délégation algérienne à l'ONU sur la question du Sahara occidental

En réponse à la référence insidieuse au Sahara marocain par la délégation algérienne durant les débats sur les questions liées à l’information, le représentant du Maroc, M. Yasser Halfaoui a mis à nu l’attitude algérienne, en dénonçant l’acharnement de ce pays sur la question du Sahara marocain, qu’elle évoque alors même qu’elle n’est pas à l’ordre du jour des débats.

Suite à la demande algérienne de déterrer un rapport datant de 1975 sur la question du Sahara, le représentant marocain a fait part de la surprise de sa délégation, non seulement par la sélectivité malveillante de l’Algérie, mais également par la nature de la demande, contraire à la pratique et règlement des Nations unies, rappelant que le contenu des sites onusiens relève exclusivement du Secrétariat des Nations Unies et non de l’Algérie ou tout autre Etat membre.

Le délégué marocain a poursuivi en déclarant que le Maroc aurait pu également demander la publication de documents onusiens reflétant le degré d’implication de l’Algérie dans la question du Sahara, notamment la proposition algérienne de partition du territoire du Sahara marocain faite à l’ancien Envoyé Personnel James Baker, qui est dument consignée dans un rapport du Secrétaire Général au Conseil de Sécurité.

"Le Maroc ne s’inscrit pas dans cette logique, et respecte la thématique du débat ainsi que le mandat du Département de l’Information" a-t-il précisé. Le diplomate marocain a aussi mis en relief l’appui de la Communauté Internationale à l’initiative marocaine d’autonomie, qualifiée de sérieuse et crédible.

En outre, en réponse aux contres vérités fallacieuses proférées par le représentant algérien sur la Marche Verte, M. Halfaoui a rappelé à l’audience le caractère glorieux pacifique et historique de la Marche Verte, par laquelle le Maroc a récupéré ses Provinces du Sud. Il a exposé devant les membres des Nations Unies le calvaire des populations de Tindouf en Algérie, qui ne sont nullement des réfugiés, mais bien des séquestrés.

Le diplomate marocain a également souligné que la question du Sahara marocain était une question de parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume et non pas une question de décolonisation.

Il en a profité pour contester fermement la qualité d’observateur honteusement brandie par l’Algérie, rappelant que c’est bien ce pays qui a créé le Polisario, qui le finance et qui mobilise son appareil diplomatique et militaire contre le Maroc. Il a relevé que l’attitude de l’Algérie est une preuve additionnelle qu’elle est bel et bien partie, à part entière, au différend régional sur le Sahara marocain.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

24/10/2017

Parution de la version arabe d’un ouvrage de référence sur la culture hassanie

Le Centre des études sahariennes (CES), installé à Rabat, vient de publier la traduction arabe de l'ouvrage de référence sur la culture hassanie, "Arts et Coutumes des Maures" d'Odette du Puigaudeau.

Cette réalisation éditoriale exceptionnelle met entre les mains des lecteurs, pour la première fois, une version arabe d’un corpus d'articles parus entre 1968 et 1980 dans la revue Hesperis Tamuda de la Faculté des lettres de Rabat relatifs au monde maure. Ces articles ont notamment trait à l’habitat, à la vie familiale, à l'habillement, à la vie culturelle et à l'artisanat, et comprennent des notices sur les principales villes anciennes de cet espace géographique qui va de l'Anti-Atlas au fleuve Sénégal et de l'ouest du Mali à l'Océan atlantique.

Cette publication de 477 pages est accompagnée d'une note introductive rédigée par M. Ahmed El Bechir Damani, traducteur de cette œuvre magistrale, et d'une série de dessins inédits de l’auteur afférents au travail du cuir, au bois, au métal, aux outils et jouets.

Cet ouvrage constitue une contribution importante à la connaissance par les publics national et international d'une des composantes fondamentales de la culture plurielle du Royaume qui constitue un héritage précieux que nous partageons notamment avec nos voisins mauritaniens.

L’ouvrage permet de découvrir, à travers ces textes, dessins et gravures, le legs scientifique d'Odette du Puigaudeau, grande et fidèle amie du Maroc. Née en 1894 à Saint Nazaire dans la Bretagne française et décédée à Rabat en 1991, elle a sillonné le monde saharien hassanophone entre 1933 et 1960 et a milité pour la préservation de ses richesses patrimoniales et humaines.

Ce travail vient étoffer la collection du CES riche aujourd’hui d’une soixantaine de titres. Le CES est le fruit d'un partenariat entre l’Université Mohammed V-Rabat, le Conseil national des droits de l’Homme, l'Agence du Sud et l’OCP.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com