Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2017

Le Parlement européen interpelle La Commission sur sa coopération exclusive avec le Polisario

La dégradation de la situation sécuritaire, les violations des droits humains et les détournements "des problèmes rarement discutés au niveau européen"

sahara occidental,polisario,tindouf,réfugiés sahraouis,république arabe sahraouie démocratique,bir lehlou,smara,laâyoune,dakhla,autodétermination,rasd,peuple sahraoui,aminatou haider,tifariti,occupation marocaine

Le Parlement européen a adressé à la Commission européenne une série de questions qui concernent les relations de la Commission de Bruxelles avec les représentants des Sahraouis retenus dans les camps de Tindouf sur le territoire algérien.

Il s’agit, notamment de la coopération exclusive avec le Polisario à l’exception de tous autres représentants des habitants de ces camps et sans même évoquer l’existence de ces derniers.

Le Parlement s’est aussi, interrogé sur la pertinence du maintien du soutien humanitaire au front Polisario alors qu’il n’est ni démocratiquement désigné, ni le représentant qui assure l’action la plus bénéfique et en étant même accusé d’organiser le détournement de l’aide humanitaire offerte à ces habitants.

Rappelant que l’UE est le principal pourvoyeur d’aide aux séquestrés des camps de Tindouf avec un total de 222 millions d'euros entre 1993 et 2016, la députée européenne belge Kathleen Van Brempt met en garde la Commission européenne contre la dilapidation de cet argent «par diverses parties intéressées parmi lesquelles des fonctionnaires algériens et des membres du Polisario».

Dans une autre question adressée à l’exécutif européen, l’eurodéputée belge souligne que le front Polisario est responsable du maintien de la situation dramatique des habitants retenus dans les camps de Tindouf, à deux niveaux : les violations des droits humains commises par le front, ainsi que l’absence de processus politique pour régler cette situation.les séquestrés de Tindouf «survivent dans des conditions déplorables. Leurs droits sont systématiquement bafoués par le Polisario».

Pointant du doigt "l'insécurité croissante" et "les violations systématiques des droits de l'homme" dans les camps qui sont des "problèmes majeurs très rarement abordés" au niveau européen, elle s’interroge si l'exécutif européen a pris des mesures pour que cessent ces violations commises par le Polisario.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

06/07/2017

Le Myanmar soutient la position du Maroc au sujet de la question du Sahara

Le Myanmar soutient la position du Maroc au sujet de la question du Sahara, a affirmé le vice-ministre des Affaires étrangères du Myanmar, Kyaw Tin, dans une déclaration à la presse en marge de sa visite de travail au Maroc.

Le vice-ministre des Affaires étrangères du Myanmar a ajouté que son pays soutient une solution politique pour mettre un terme à ce conflit.

La première réunion de consultations politiques entre le Maroc et le Myanmar s'est tenue, lundi à Rabat, sous la co-présidence de la Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mounia Boucetta, et du vice-ministre des Affaires étrangères du Myanmar, Kyaw Tin.

A cette occasion, les deux pays ont signé un accord relatif à l’exemption de visas pour les titulaires d'un passeport diplomatique, d’un passeport de service ou d'un passeport spécial ainsi qu’un mémorandum d’entente sur l’établissement de consultations entre les deux pays.

Les discussions entre les deux parties ont porté sur les moyens de développer la coopération bilatérale, notamment à travers le renforcement des échanges commerciaux et la promotion de l’investissement.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

05/07/2017

Objection de nombreux Etats à une décision du Président algérien du Conseil de paix et de sécurité de l’UA

sommetua.jpgUne vingtaine de pays membres de l'Union africaine (UA) ont émis, mardi 4 juillet à Addis-Abeba, une forte réserve à la décision du Conseil de paix et de sécurité de l'UA sur le Sahara.

Ce dernier appelle le Maroc et la prétendue "Rasd" à "s'engager dans des pourparlers directs et sérieux" et à apporter la coopération nécessaire aux organes politiques de l'UA, à la Commission et au haut représentant de l'UA pour le Sahara.

Les délégations de ces pays expriment leurs "fortes réserves" en référence à cette décision, au deuxième jour de la 29e Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA, dont les travaux ont débuté lundi 3 juillet.

La Conférence se félicite du retour du Maroc au sein de l'UA, appelant à une "solution mutuellement acceptée" pour résoudre le conflit artificiel autour de la marocanité du Sahara.

Elle se félicite également de la baisse significative de la tension dans le territoire et le retrait des forces des parties des zones de confrontation, notamment des Guergerat, ainsi que du retour du personnel de la Minurso.

La Conférence salue la nomination par le SG de l'ONU d’un nouveau représentant accepté par les parties au conflit, en la personne de Horst Kohler, ancien président d’Allemagne.

Elle engage les présidents de l'UA et de la Commission de l'Union africaine (CUA) à assurer le "soutien approprié" aux actions pour "soutenir les efforts des Nations unies pour parvenir à un accord sur une solution consensuelle et définitive du conflit".

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com