Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2019

L'écrivain J M Lizundia présente son nouvel ouvrage sur le Sahara marocain à Las Palmas

L'écrivain espagnol José Maria Lizundia a présenté, vendredi soir au club de La Provincia à Las Palmas, son nouvel ouvrage intitulé "A travers le désert du Sahara, avec une politologue colombienne et un ex-diplomate marocain".

Il s'agit du 5ème livre sur le Sahara marocain de l'auteur après "Le Sahara comme méta-récit", "Le Sahara, perspective de révision", "Le Sahara, changement de paradigme" et "le Sahara, le déclin du totalitarisme".

Le nouveau livre de M. Lizundia a été présenté devant une pléiade d'universitaires, de journalistes et de chercheurs par le professeur universitaire canarien spécialiste du Maghreb, Rafael Esparza Machin, et le journaliste du quotidien local La Provincia, Manuel Vidal Garrido, tous les deux des fins connaisseurs du conflit artificiel autour du Sahara marocain et de la réalité sur le terrain.

Dans ce nouveau livre, l'auteur espagnol part d'une approche différente à celle qu'il a suivie dans ses précédents ouvrages, étant donné qu'il s'agit du résultat d'une série de réflexions consécutives à un séjour dans les provinces du sud pour participer à un colloque aux côtés d'une jeune politologue colombienne et d'un ancien diplomate marocain et des rencontres avec des responsables et des élus locaux.

Sur place, il découvre une réalité totalement différente de ce que les adversaires de l'intégrité territoriale du Royaume et les médias acquis aux thèses séparatistes cherchent à véhiculer de par le monde sur ce conflit artificiel et la situation dans les provinces sahariennes marocaines.

L'auteur fait contraster, dans ce nouveau travail, quatre réalités totalement différentes: d'un côté l'Algérie et les camps de Tindouf et de l'autre le Maroc et le Sahara, une réalité totalitaire traditionnelle de l’autre côté, face à une réalité démocratique et moderne incarnée dans le Royaume et qui se reflète dans tous les aspects de la vie quotidienne dans les provinces du sud.

"Je n'ai pas relevé une division quelconque au sein de la société à Laâyoune", a fait remarquer M. Lizundia, qui exerce en tant qu'avocat aux Canaries et collabore en tant qu'éditorialiste avec plusieurs médias locaux, précisant que les circonstances et le contexte dans lequel le mouvement séparatiste du Polisario a vu le jour (guerre froide, marxisme …) n'existent plus et que le temps a vidé le conflit de tout sens.

Selon lui, il n'y a pas d'autre solution au différend artificiel autour du Sahara marocain en dehors du plan d'autonomie présenté par le Maroc pour permettre aux populations locales de gérer, par elles mêmes, leurs affaires locales, notant que les populations séquestrées dans les camps de Tindouf "sont désespérées" face à un conflit qui n'a que trop duré.

Ces populations sont prises en otage par le Polisario, un appareil totalitaire qui cherche à "les coloniser idéologiquement et émotionnellement", affirme-t-il lors de la présentation du livre, soulignant que le mouvement séparatiste prétend gagner des sympathisants à travers le monde par le mensonge et la victimisation et en véhiculant une image négative sur le Maroc et la situation dans le Sahara marocain.

Les "amis" du Polisario ne parviennent pas à changer de rhétorique et résistent à abandonner une histoire ancienne dépassée par les événements, estime l'auteur.

L’écrivain espagnol était accompagné, lors de son périple à travers les provinces du Sud, par la jeune politologue colombienne, Clara Riveros, et l'ancien diplomate marocain, Jamal Mechbal. Le voyage leur a permis de se rendre notamment à Laâyoune, Dakhla et Smara et de constater in-situ la réalité dans les provinces du sud.

M. Lizundia évoque dans ce livre de 140 page, paru chez la maison d'édition "Alhulia", les progrès que connaissent les différentes villes du Sahara marocain, le potentiel de développement que recèlent les provinces du sud, la situation de la femme, les importants apports de la Constitution marocaine en tant que garante des droits de tous les Marocains, ainsi que la régionalisation avancée et le projet d'autonomie.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

24/01/2019

L’application de l’accord de pêche Maroc-UE est effective sur l’ensemble du territoire national

Le président de la Commission parlementaire mixte (CPM) Maroc-UE, Abderrahim Atmoun, s’est félicité mercredi de l’adoption de l’accord de pêche par la Commission de la pêche du Parlement européen, affirmant que “son application est effective sur l’ensemble du territoire national”.

Le vote d’aujourd’hui qui intervient après l’adoption, à une large majorité, de l’accord agricole la semaine dernière, est une réaffirmation de la volonté mutuelle visant le renforcement de la coopération entre le Maroc et l’UE, particulièrement la coopération parlementaire entre les deux parties, a-t-il affirmé dans un communiqué.

L’accord, adopté par 17 voix pour, 7 contre et deux abstentions, couvre la zone de pêche s’étendant du parallèle 35 jusqu’au parallèle 22, à savoir du Cap Spartel dans le nord du Maroc jusqu’au Cap Blanc dans le sud du Royaume.

M. Atmoun a en outre indiqué que ce vote est le fruit d’un travail de longue haleine et plusieurs rounds de négociations, de modifications et d’adaptations de cet accord qui fixe les conditions d’accès pour la flotte européenne et prévoit les exigences d’une pêche durable.

Ce résultat positif couronne les efforts tous azimuts de la diplomatie marocaine avec une présence régulière et continue des membres de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE, du côté marocain, a-t-il souligné, ajoutant que ceux-ci sont parvenus à convaincre les eurodéputés que cet exercice d’adaptation mené par le Royaume et l’Union européenne démontre que le Maroc assume pleinement le rôle qui est le sien, celui d’un partenaire stratégique et fiable.

Il a mis l’accent sur l’action soutenue de la Commission parlementaire au service de la défense des intérêts du Royaume “sur tous les fronts possibles, en étant à la fois sensible aux discussions sur la politique de voisinage et à la volonté de l’UE de renforcer le dialogue stratégique noué avec le Maroc”.

La commission reste, a-t-il dit, en même temps vigilante quant aux évolutions des autres dossiers stratégiques en cours de négociation de manière à préserver l’ensemble des accords liant les deux parties.

M. Atmoun a en outre estimé que le rôle assigné à la Commission parlementaire mixte Maroc-UE est de “continuer à œuvrer au sein de toutes les instances parlementaires européennes pour prémunir les intérêts des deux parties contre toute tentative de manipulation”. “Nous travaillerons de concert avec nos homologues européens pour faire respecter les engagements inscrits dans tous les accords qui nous lient et parvenir à un vote positif de cet accord de partenariat dans le domaine de la Pêche prévu le 13 février”, a-t-il conclu.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

21/01/2019

Accord agricole qui comprend la région du Sahara, une volonté de construire des relations solides entre le Maroc et l’UE

L’adoption récente par le Parlement européen de l’accord agricole entre le Maroc et l’Union européenne (UE) illustre la volonté de construire des relations solides et stables entre les deux parties, a souligné le ministre espagnol de l’Agriculture, la Pêche et l’Alimentation, Luis Planas.

“L’adoption par le Parlement européen de l’accord agricole Maroc-UE est un acte très important, qui ne constitue pas uniquement un feu vert à la commercialisation de produits agricoles, mais illustre la volonté de construire des relations solides et stables entre les deux parties”, a-t-il dit dans une déclaration en marge du Forum international de l’alimentation et l’agriculture (17-19 janvier), organisé dans le cadre de la Semaine verte internationale de Berlin.

M. Planas a qualifié de “très positive” cette adoption, formulant le souhait de voir le nouvel accord de pêche entre le Maroc et l’UE “suivre la même voie dans les semaines ou mois à venir”. “Nous allons travailler activement dans ce sens”, a affirmé le ministre espagnol.

Le Parlement européen a adopté, mercredi dernier en session plénière à Strasbourg, l’accord agricole UE-Maroc à 444 voix pour, 167 contre et 68 abstentions. Avec l’adoption de cet accord, les deux parties franchissent un nouveau palier dans leur partenariat stratégique multidimensionnel.

Le Maroc a été représenté au Forum international de l’alimentation et l’agriculture par le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, qui a inauguré le pavillon du Royaume à la Semaine verte internationale de Berlin.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com