Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2018

La proposition marocaine d’autonomie au Sahara est réaliste, viable et hautement créative (analyste politique chilien)

La proposition marocaine d’autonomie, largement soutenue par la Chambre des députés au Chili, est « une proposition réaliste, viable et hautement créative », a affirmé l’analyste politique chilien Juan Carlos Moraga.
Dans une déclaration à la MAP, M. Moraga, également président du Centre d’Études du Maghreb pour les Amériques, a indiqué que « cette proposition réaliste, viable et hautement créative, peut être reprise et appliquer dans différentes régions du monde ».
Pour cet expert chilien en relations internationales, la proposition marocaine d’autonomie peut résoudre le conflit artificiel autour du Sahara marocain.
L’adoption par la Chambre des députés du Chili, par une écrasante majorité, d’une résolution de soutien à l’initiative marocaine d’autonomie, valorise également les importantes avancées du Maroc en matière de respect des droits humains, a souligné ce professeur universitaire, réaffirmant que cette initiative marocaine est « une grande solution pour un problème complexe » qui n’a que trop duré.
Cette résolution, votée mercredi à une écrasante majorité à la Chambre des députés à Valparaiso, est synonyme d’un soutien des députés et de la République du Chili, à la proposition marocaine d’autonomie au Sahara, laquelle a été qualifiée d »‘initiative sérieuse et crédible » par les Nations Unies et l’ensemble de la communauté internationale. Dans cette résolution, votée par 66 voix pour, les députés chiliens ont salué la prééminence de l’initiative d’autonomie du Sahara présentée par le Maroc en 2007 en vue de mettre fin à un différend régional qui n’a que trop duré.
A cet égard, les députés chiliens ont salué en l’initiative marocaine un « effort sérieux et crédible, qui permettra sans aucun doute aux populations du Sahara d’exercer leur droit à l’autodétermination, en gérant démocratiquement leurs propres affaires par l’intermédiaire d’organes législatifs, exécutifs et judiciaires, qui jouissent de pouvoirs exclusifs sous la souveraineté du Maroc ».
En vertu de cette résolution, la Chambre des députés demande au gouvernement chilien, en sa qualité de membre des Nations Unies, de soutenir et de s’engager de manière permanente en faveur de la résolution n° 1754 du Conseil de Sécurité, adoptée le 30 avril 2007.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

08/01/2018

L’Ambassadeur du Maroc à l’ONU déclare que le Polisario saborde le processus politique à Guergarate

conseil-de-securite.jpgDans une déclaration à la MAP, l’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies à New York, Omar Hilale, a pris note avec appréciation du communiqué du Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, publié samedi, sur les récentes provocations du Polisario à Guergarate, au Sahara marocain.

Affirmant que le Secrétaire général partage pleinement la profonde préoccupation du Royaume du Maroc au sujet des violations des Accords Militaires et des menaces au cessez-le-feu par le Polisario.

L’Ambassadeur Hilale a confié que le Maroc a entrepris des démarches à tous les niveaux, dès l’apparition des premiers éléments du Polisario dans la zone tampon de Guergarate, le 3 janvier. Et d’ajouter qu’après avoir bloqué les participants du Rallye Sahara Desert Challenge, ils ont été obligés de quitter les lieux sur ordre de la Minurso.

M. Hilale a indiqué que le Maroc est revenu, vendredi, à la charge auprès des plus hauts fonctionnaires du Secrétariat de l’ONU et saisi les 15 membres du Conseil de sécurité pour les alerter sur la gravité du déploiement de nouveaux éléments armés du Polisario à Guergarate, vendredi matin, et des menaces de ce dernier de bloquer le passage, ce lundi 8 janvier, du Rallye Africa Eco Race. Il a appelé tous ses interlocuteurs à assumer fermement et promptement leur responsabilité en exigeant le départ immédiat et inconditionnel du Polisario de la zone de Guergarate.

L’Ambassadeur du Maroc a ajouté que le Royaume condamne vigoureusement ces actes de provocation répétitifs du Polisario, qui violent les Accords Militaires, mettent en péril le cessez-le-feu en place depuis 1991 et menacent dangereusement la sécurité et la stabilité dans la région. Ces agissements irresponsables du Polisario constituent un défi à la communauté internationale et un affront au Secrétaire général et au Conseil de sécurité.

L’Ambassadeur considère que le communiqué du Secrétaire général est aussi clair que fort dans son injonction au Polisario pour ne pas entraver, d’aucune manière la liberté de circulation civile et commerciale. Ce qui constitue un rejet ferme et catégorique des provocations du Polisario et de ses entraves à la libre circulation dans la zone tampon de Guergarate. Bien plus, pour M. Hilale, le Secrétaire général a adressé un message direct et ferme au Polisario en déclarant «qu’aucune action, qui serait de nature à changer le statut quo de la zone tampon, ne devrait être entreprise». De ce fait, la présence du Polisario à Guergarate est illégale car elle viole les accords en vigueur et tend à changer le statut de la zone. D’où l’obligation du Polisario de se retirer immédiatement et inconditionnellement, afin de retourner au statut quo d’ante.

M. Hilale a averti que les présentes manœuvres du Polisario visent désespérément à recréer le même scénario de crise que celui de mars et avril derniers. Le Polisario fait ainsi preuve d’amnésie, en oubliant qu’il a été contraint de retirer ses éléments armés, suite à la menace d’une condamnation, sans équivoque, du Conseil de sécurité et d’une sommation de 15 jours pour obtempérer.

L’Ambassadeur du Maroc déplore profondément que la répétition de ce scénario est la preuve que le Polisario et l’Algérie qui le finance, l’arme et achète les pickups qui bloquent la route à Guergarate, ne tirent pas les leçons de leur échec cuisant d’avril dernier.

Interrogé sur le rappel par le Secrétaire général du lien entre le retrait du Polisario et l’impératif d’un environnement conduisant à la reprise du dialogue politique, M. Hilale a répondu que l’avertissement par M. Antonio Guterres est très important, car ce dernier est conscient qu’aucun processus politique n’est possible quand les autres parties optent pour la provocation et l’escalade. Le Royaume du Maroc, à l’instar du Secrétaire général et des membres du Conseil de sécurité, considère que les provocations du Polisario sont antinomiques aux efforts actuels de M. Köhler pour relancer le processus politique, a précisé M. Hilale.

L’Ambassadeur du Maroc a averti qu’aucun processus politique n’est possible tant que les autres parties persistent dans leurs violations récurrentes des Accords Militaires et du cessez-le-feu, ainsi que dans leur habituelle tactique de la tension et de la crise, à la veille des échéances onusiennes. Comme le rappelle le communiqué du Secrétaire général de ce matin, le processus politique a impérativement besoin d’un environnement de sérénité, de calme et de respect des engagements pris.

Le Royaume a respecté ses engagements depuis la crise de l’année dernière et n’a entrepris aucun acte affectant le statut de la zone tampon de Guergarate. Il fait preuve de retenue comme le souhaite de Secrétaire général. Cependant, sa patience a des limites, a-t-il conclu.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

05/01/2018

L'"Africa Eco Race", un raid international qui traverse le Sahara marocain

carte - Africa race 2018.jpgL'"Africa Eco Race", a démarré, le dimanche 31 décembre 2017 de Monaco avec 179 concurrents et 91 véhicules en course. Le raid rallie Monaco et Dakar en traversant le Maroc de Nadour à Lagouira, passant ensuite, par la Mauritanie pour rallier la capitale sénégalaise après 2 semaines de parcours.

35 pilotes en motos, 110 en voitures et 34 en camions traversent, actuellement le Maroc après une traversé en bateau qui leur a permis de rejoindre Nador en partance de Sète en France.

Les concurrents ont traversé ensuite les montagnes de l’Atlas et ont rallié Agadir puis Dakhla tout au sud du Maroc avant de passer en Mauritanie avant de rejoindre la ligne d'arrivée au bord du Lac Rose au Sénégal le dimanche 14 janvier.

Les participants représentent 27 nationalités différentes.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com