Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2018

La Bulgarie favorable à "une solution durable et équitable" au Sahara occidental, conformément aux Résolutions de l'ONU

Dans un communiqué publié à Sofia, le ministère bulgare des Affaires étrangères souligne que la Bulgarie "soutient la recherche d'une solution durable et équitable" à ce conflit régional par la voie des négociations sous les auspices de l'ONU et conformément aux Résolutions du Conseil de sécurité.

"Nous encourageons les parties au conflit à davantage de coopération" pour réaliser des progrès dans le processus politique, ajoute la même source, saluant les efforts déployés par le Secrétaire général des Nations Unies et son Envoyé personnel, Horst Kohler.

Cette déclaration intervient suite aux entretiens de la vice-Première ministre bulgare chargée de la Réforme de la justice et ministre des Affaires étrangères, Ekaterina Zaharieva, avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, M. Nasser Bourita, en visite officielle en Bulgarie.

La visite de M. Bourita à Sofia est la dernière étape d'une tournée entamée, mardi, dans la région des Balkans avec pour objectif de s’ouvrir sur de nouveaux espaces et de diversifier les partenaires du Royaume au sein du continent européen.

M. Bourita s’est rendu successivement dans le cadre de cette tournée de trois jours à Belgrade (Serbie), à Bucarest (Roumanie) et à Sofia en Bulgarie.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

13/09/2018

La délégation marocaine rejette au CDH les allégations algériennes sur le Sahara marocain

CDhNU.jpgLa délégation marocaine à la 39ème session du Conseil des droits de l'homme à Genève a démonté mardi les allégations fallacieuses algériennes sur la situation au Sahara marocain.

Dans un droit de réponse en réaction à l'intervention de la délégation algérienne, l'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Office des Nations Unies à Genève, Omar Zniber, a exprimé son rejet total "des propos inacceptables et erronés de la délégation algérienne sur la situation au Sahara marocain", rappelant que "ce pays continue de s’impliquer depuis plus de 45 ans, dans le maintien absurde du différend politique régional sur le Sahara".

" L’implication de l’Algérie est inacceptable, d'autant plus que ce pays traîne un très lourd passif en matière de violation des droits de l’homme, comme cela a été souligné dans le rapport du Comité des droits de l’homme publié le 26 juillet dernier", a relevé Zniber.

Il a noté que ce Comité a, entre autres, fortement regretté que l’Algérie viole ses obligations internationales en matière de protection des réfugiés par la dévolution de compétence, sur son territoire, a une entité fictive.
Le comité n’a pas manqué de stigmatiser les expulsions massives de migrants par les autorités algériennes, sans ménagement, ni réserve, en contradiction flagrante avec les principes humanitaires, a rappelé le diplomate marocain.

"Ces éléments, ajoutés à des dizaines d’autres, figurant dans le rapport du Comité précité, n’autorisent pas les représentants de l’Algérie à proférer des allégations vides de sens, à l’endroit du Maroc, reconnu pour ses avancées essentielles dans la promotion et le respect des droits de l’Homme", a-t-il soutenu.

Et de souligner :" Le Maroc, dans ses provinces du Sahara, accueille de nombreuses délégations, de parlementaires étrangers, d’ONG internationales, de hauts responsables onusiens, dont l’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU, des rapporteurs spéciaux du Haut Commissariat, qui rencontrent en toute liberté, les représentants des populations, les comités régionaux des droits de l’Homme, les associations locales, dans un esprit de dialogue sur le développement considérable que connaît le Sahara marocain et l’atmosphère de liberté qui y règne, contrairement aux propos faux, motivés et indus que tentent de propager les représentants de l’Algérie".

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

12/09/2018

L'initiative d’autonomie, la seule solution pour mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara marocain

L’initiative d’autonomie, présentée par le Maroc et qui bénéficie d’un soutien international croissant, est la seule solution susceptible mettre fin au conflit autour du Sahara marocain, a écrit l’agence de presse argentine indépendante "Total News".
Dans un article intitulé "L’isolement des séparatistes du Polisario s’accroît", l’agence ajoute que grâce à sa place sur l’échiquier international et à sa diplomatie active, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, le Royaume a réussi à rallier le soutien des pays africains et d’Amérique du Sud, permettant à l’initiative d’autonomie de bénéficier d’un large soutien international.
"Les pays démocratiques d'Amérique du Sud apportent un soutien inconditionnel au Maroc", indique l’auteur de l’article, Adalberto Carlos Agozino, académicien et expert argentin en sciences politiques, ajoutant que "plusieurs pays sont devenus conscients du danger que représente le séparatisme pour la stabilité du monde et ont commencé à revoir leurs relations avec les groupes qui utilisent le séparatisme en tant que prétexte pour justifier leurs activités".
Dans ce contexte, Agozino s’est arrêté sur la réaffirmation par le gouvernement du nouveau président paraguayen, Mario Abdo Benítez de son soutien à l’intégrité territoriale du Royaume, et son intention d’instaurer un partenariat stratégique entre Asunción et Rabat.
Ce soutien a été réitéré par le ministre des Relations extérieures, Luis Alberto Castiglioni qui a réaffirmé la position ferme son pays soutenant l’intégrité territoriale du Maroc, "pays grand et uni", précise l’auteur de l’article.
Il a ajouté que le soutien du Paraguay à la marocanité du Sahara a été également exprimé par le président de la Chambre des députés, Miguel Cuevas qui a souligné l’engagement clair de son pays de soutenir l’intégrité territoriale du Maroc ainsi que l’initiative d’autonomie, présentée par le Royaume pour mettre un terme à ce conflit régional artificiel qui dure depuis quatre décennies.
Après s’être arrêté sur la reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et Cuba, le professeur à l'Université John F. Kennedy de Buenos Aires a mis l’accent sur l’importance de l’instauration de relations directes entre Rabat et La Havane et de la consolidation de la coopération économique entre les deux pays.
Dans le même contexte, l’auteur de "Geopolítica del Sahara-Sahel" (Géopolitique du Sahara-Sahel, 2013) a fait remarquer que la plupart des pays africains ne reconnaissent pas l’entité fantoche du Polisario, et ont choisi d’"emprunter la voie d’une politique juste et plus réaliste au sujet du Sahara en reconnaissant les droits légitimes du Maroc" sur cette partie de son territoire national.
Évoquant le retour du Maroc à l’Union africaine (UA) en janvier 2017, l’expert argentin s’est arrêté sur la désignation de SM le Roi Mohammed VI "Leader de l’UA pour l’immigration", rappelant la présentation par le Royaume, lors du 30è Sommet de l’Union en janvier 2018, de l'"Agenda Africain sur la Migration" qui a bénéficié d’un soutien immédiat de la part des dirigeants africains, ce qui, aux yeux de Agozino, "traduit le leadership grandissant du Maroc sur la scène africaine".
Et l’académicien argentin de conclure que face au soutien continu à la marocanité du Sahara, l’isolement dont souffre le Polisario, qui s’est lancé dans les bras des groupes terroristes, pourrait le pousser à adopter des positions "plus radicales".

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com