Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2018

La pertinence de la proposition d’autonomie pour le Sahara mise en relief lors d’un séminaire au Chili

Les participants à un séminaire académique international sur le Sahara marocain, organisé les 22, 23 et 24 juin à Santiago du Chili, ont hautement salué la pertinence de la proposition marocaine d’autonomie visant à trouver une solution définitive au différend artificiel autour du Sahara marocain.
Dans un document sanctionnant les travaux de ce conclave et baptisé “Déclaration de Santiago”, ils ont exprimé leur soutien avec “force et clarté” à la proposition d’autonomie présentée par le Royaume du Maroc auprès de l’Organisation des Nations Unies pour résoudre pacifiquement ce conflit artificiel tout en soulignant leur “rejet de toute forme de séparatisme ou de terrorisme”.
En relation avec la situation de la femme, les participants à cette rencontre académique, organisée à l’initiative du Centre d’études du Maghreb pour les Amériques, basé dans la capitale chilienne, ont salué les avancées enregistrées au Maroc et dans le Sahara marocain et la participation des femmes à la vie politique et dans les activités de la société civile tout en dénonçant leur séquestration par le Polisario dans les camps de Tindouf.
Selon la Déclaration de Santiago, qui a reçu le soutien et a été signée par 67 personnalités de différentes nationalités incluant des chercheurs universitaires, des politologues, des militants des droits de l’Homme, des syndicalistes et des représentants de la société civile, les congressistes ont, par ailleurs, condamné “les violations aux droits de l’homme, l’enlèvement des femmes, l’utilisation des enfants dans les tâches militaires et autres abus commis par le groupe séparatiste du Polisario”.
Lors de ce séminaire, les intervenants avaient pointé du doigt le “climat de terreur” imposé par le Polisario au sein des camps de Tindouf où les populations sahraouies sont séquestrées et privées des libertés “les plus élémentaires”, alors qu’en revanche, les provinces du Sud du Maroc offrent un cadre de vie “démocratique, développé, inclusif et respectueux des droits de l’Homme”.
Le Plan marocain d’autonomie pour les provinces du Sud est une proposition “juste et créatrice de développement” qui, de surcroit, a été accueillie favorablement par la Communauté internationale et qualifiée de “sérieuse et crédible”, avait souligné l’analyste politique chilien Andres Grimblatt lors de ce séminaire dont les travaux avaient débuté vendredi dernier.
Ce conclave de trois jours avait été l’occasion de débattre de plusieurs thématiques axées notamment sur la question du Sahara, la place du Maroc en Afrique, la proposition d’autonomie au Sahara et la résolution pacifique des conflits.
Les participants se sont penchés, dans le cadre de groupes de travail, sur “les droits humains” et “le rôle de la femme et de la société civile dans le monde actuel”.
Cet évènement académique comptait à son programme plusieurs rencontres lors desquelles d’éminents professeurs et experts ont présenté leurs analyses et points de vue sur diverses questions d’actualité en relation avec le Maghreb alors que plusieurs politologues et représentants de la société civile ont partagé leurs points de vue avec l’assistance et les conférenciers.
Le Centre d’études du Maghreb pour les Amériques regroupe une pléiade d’universitaires, d’intellectuels, d’experts et de représentants d’organisations sociales et culturelles d’Amérique latine avec pour objectifs notamment d’étudier et de faire connaître, dans le cadre d’une approche académique, la réalité des pays du Maghreb, depuis une perspective positive, et de promouvoir le soutien à la paix, à la culture et au dialogue.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

25/06/2018

Les graves atteintes aux droits de l’Homme commises par le Polisario dénoncées lors d’un séminaire au Chili

Les graves atteintes aux droits de l’Homme commises par le Polisario dans les camps de Tindouf ont été dénoncées, samedi à Santiago du Chili, par les participants à un séminaire académique international sur le Sahara marocain, organisé à l’initiative du Centre d’études du Maghreb pour les Amériques, basé dans la capitale chilienne.
Lors de son intervention, le militant sahraoui Abdelouahab El Gayen, secrétaire général de l’Observatoire du Sahara pour la paix, la démocratie et les droits de l’Homme, a passé en revue les graves atteintes aux droits de l’Homme commises par les dirigeants du Polisario à l’encontre des séquestrés des camps de Tindouf, dans le sud-ouest de l’Algérie.
Le Polisario “ne tolère aucune voix discordante à sa ligne séparatiste et réprime dans le sang ses opposants dans une impunité totale et en flagrant défi de la législation internationale en matière de droits de l’Homme”, a relevé l’activiste sahraoui, rappelant que les aides internationales destinées aux séquestrés de Tindouf sont systématiquement détournées à des fins d’enrichissement illicite par les caciques du Polisario afin de faire gonfler davantage leurs comptes bancaires à l’étranger et financer leurs activités illégales.
De son côté, l’analyste politique chilien Andres Grimblatt, a dénoncé le “climat de terreur” imposé par le Polisario au sein des camps de Tindouf, où, a-t-il dit, les populations sahraouies sont séquestrées et privées des libertés “les plus élémentaires”.
Pour ce spécialiste en communication, également directeur au sein du Centre d’Études du Maghreb pour les Amériques, les provinces du Sud offrent, en revanche, un cadre de vie “démocratique, développé, inclusif et respectueux des droits de l’Homme”.
Et l’expert en relations internationales d’ajouter que le Plan marocain d’autonomie pour les provinces du Sud est une proposition “juste et créatrice de développement” qui, de surcroit, a été accueillie favorablement par la Communauté internationale et qualifiée de “sérieuse et crédible”.
Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’engagement du Royaume du Maroc qui a opté pour une dynamique positive et constructive pour la négociation d’un statut d’autonomie des provinces du Sud dans le cadre de la souveraineté du Royaume et de son unité nationale, a encore relevé M. Grimblatt, lors de ce séminaire dont les travaux ont débuté vendredi.
Ce conclave de trois jours a été l’occasion de débattre de plusieurs thématiques axées notamment sur la question du Sahara, la place du Maroc en Afrique, la proposition d’autonomie au Sahara et la résolution pacifique des conflits.
Les participants se sont penchés, dans le cadre de groupes de travail, sur “les droits humains” et “le rôle de la femme et de la société civile dans le monde actuel”.
Cet évènement académique compte à son programme plusieurs rencontres lors desquelles d’éminents professeurs et experts ont présenté leurs analyses et points de vue sur diverses questions d’actualité en relation avec le Maghreb alors que plusieurs politologues et représentants de la société civile ont partagé leurs points de vue avec l’assistance et les conférenciers.
Le Centre d’études du Maghreb pour les Amériques regroupe une pléiade d’universitaires, d’intellectuels, d’experts et de représentants d’organisations sociales et culturelles d’Amérique latine avec pour objectifs notamment d’étudier et de faire connaître, dans le cadre d’une approche académique, la réalité des pays du Maghreb, depuis une perspective positive, et de promouvoir le soutien à la paix, à la culture et au dialogue.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

22/06/2018

Le président du Corcas reçoit le président de la Commission des relations extérieures au parlement paraguayen

Khalihenna Ould Errachid, Président du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes, s’est entretenu jeudi 21 juin 2018, au siège du Conseil avec Walter Harms, Président de la Commission des affaires étrangères à la Chambre des députés de la République du Paraguay.

Lors de cette rencontre, à laquelle a assisté Dr. Maouelainin Ben Khallihenna Maouelainin, Secrétaire Général du Conseil, le Président du Corcas a abordé les derniers développements du dossier du Sahara notamment le volet des négociations sous les auspices des Nations Unies et la dynamique de solution suscitée depuis 2007 par l'Initiative marocaine octroyant l’autonomie élargie à la région du Sahara sous souveraineté marocaine, en tant que solution pratique, juste et définitive au conflit.

Laquelle initiative a reçu depuis sa présentation un hommage appuyé par les résolutions successives du Conseil de sécurité, qui traduisent le soutien qu’elle a reçu de la part de la communauté internationale.

Le responsable parlementaire paraguayen qui effectue une visite de travail au Maroc du 19 au 26 juin 2018, a affirmé que son pays respecte l’indépendance, la souveraineté et l’unité des pays conformément aux principes du droit international et des traditions internationales, réaffirmant le soutien total du Paraguay à l’intégrité territoriale du Royaume.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com