Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2017

Le Président du sénat Chilien réitère le soutien de son pays à la marocanité du Sahara

Le Président du sénat de la République du Chili Ricardo Lagos Weber a réaffirmé, mercredi dernier, devant les membres de la délégation parlementaire marocaine présidée par Hakim Benchemach, président de la seconde Chambre, actuellement en visite au Chili, son soutien aux efforts déployés par les Nations unies pour trouver une solution juste et équitable au conflit artificiel créé autour du Sahara, réitérant par là même l’intérêt accordé par le Chili à la proposition marocaine d’autonomie comme unique solution à la question du Sahara marocain.
M. Weber, qui a reçu la délégation marocaine au siège du Congrès national chilien à Valparaiso, a exprimé ses sentiments d’estime et de considération pour le modèle démocratique et de développement adopté par le Royaume.
Pour sa part, le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach a par ailleurs souligné l’importance de cette visite parlementaire marocaine qui permettra de renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays concernant toutes les questions d’intérêt commun et contribuera à approfondir les bonnes relations liant le Maroc et le Chili, notamment après la visite effectuée, en 2004, par Sa Majesté le Roi dans ce pays.
Pour sa part Ahmed El Kharif, membre du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes (Corcas), du bureau de la deuxième Chambre et représentant de ladite instance auprès du Parlement d’Amérique centrale, a indiqué que le Polisario ne dispose d’aucune légitimité pour parler au nom des Sahraouis, et que les représentants légitimes et authentiques des provinces du sud sont seuls en droit de parler au nom des habitants sahraouis.
Ahmed El Kharif a ajouté que ces provinces en tant que partie intégrante du Maroc, disposent de leurs institutions, de leurs responsables locaux élus régionalement et nationalement, en réaffirmant que ceux-ci disposent et eux seuls le droit de parler avec légitimité au nom des Sahraouis.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

10/01/2017

Anniversaire du 11 janvier1944, date de la présentation du Manifeste de l’indépendance

La présentation du Manifeste de l’indépendance le 11 janvier 1944, dont le peuple marocain commémore le 73ème anniversaire, ce mercredi, appelle les générations montantes à contempler et à tirer les leçons de la citoyenneté positive, afin de faire face aux paris du présent et du futur, a souligné le Haut commissariat des anciens résistants et membres de l’armée de libération (HCAR).
Commémoré par le peuple marocain, et à sa tête la famille du mouvement national, de la résistance et de l’armée de libération, dans une ambiance de mobilisation nationale sous la conduite clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, cet anniversaire constitue une occasion propice et symbolique dans le chemin de lutte nationale pour la liberté et l’indépendance, de la réalisation de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale, a ajouté le HCAR dans un communiqué publié à cette occasion.
Tout le long de son histoire, le Maroc a été le théâtre d’épopées héroïques destinées à défendre son identité et son unité, et à faire échouer les plans du colonisateur qui n’a épargné aucun effort pour faire main basse sur le territoire national durant près d’un demi-siècle, en divisant le pays en zones réparties entre le protectorat français, dans le centre du Maroc, et le protectorat espagnol dans le nord et le sud du Royaume, alors que Tanger était faite zone internationale.
Certes, cette situation rendait ardue la tâche de libérer l’ensemble du territoire national de l’occupation étrangère, mais ce défi a pu être relevé grâce aux énormes sacrifices consentis par le Trône et le peuple marocain dans le cadre de la lutte de longue haleine pour la liberté, l’indépendance, l’unité et la souveraineté nationale.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

05/01/2017

Le Botswana appuie le retour du Maroc au sein de l'Union Africaine

Le Botswana est l'un des pays appuyant le retour du Maroc au sein de l'Union Africaine (UA), a affirmé, mardi à Rabat, la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Botswana, Pelonomi Venson.
"Ce n'est qu'en travaillant ensemble que nous parviendrons à minimiser les obstacles entravant la quête de bonnes opportunités de vie pour nos peuples", a souligné Mme Venson dans une déclaration à la presse à l'issue d'un entretien avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar. "Au cours de cette réunion, nous avons abordé divers aspects de la coopération bilatérale entre le Maroc et le Botswana, le but étant de raffermir et de faire fructifier cette coopération de manière à servir les intérêts de nos deux peuples respectifs", a ajouté Mme Venson, convaincue que le Maroc et le Botswana peuvent servir de "modèle à suivre pour le continent africain".
La ministre botswanaise a saisi cette occasion pour saluer l'engagement fort de la présidence marocaine de la COP22 en faveur de la protection de l'environnement, invitant les deux pays à joindre leurs efforts pour faire face à la pauvreté et créer de l'emploi pour les jeunes, "un problème majeur au sein du continent".
De son côté, M. Mezouar a remercié son homologue botswanaise pour le "soutien fort, franc et clair" de son pays en faveur du retour du Maroc au sein de l'UA. Le Botswana, a-t-il relevé, est un pays qui a fait preuve, au cours des trente dernières années, d'une forte dynamique économique, à travers des réformes structurelles profondes, une construction démocratique saine et un respect fort des Droits de l’homme.
Il a indiqué que sa rencontre avec Mme Venson a été l'occasion d'aborder plusieurs aspects de la coopération bilatérale, notamment au niveau du secteur minier, des énergies renouvelables, du tourisme, de l'agriculture et des services, "avec un focus particulier sur le développement humain", notant qu'"il y a une volonté commune pour bâtir un cadre juridique en vue de structurer les relations entre le Maroc et le Botswana".
La coopération Sud-Sud a aussi été au cœur de cette rencontre, a souligné le ministre, qui a plaidé en faveur de l'échange d’expertises et d’expériences entre les pays africains en tirant le meilleur, entre autres, du dynamisme du secteur privé à travers l’investissement, la formation, et "tout ce qui est à même de renforcer le développement humain en Afrique".

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com