Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Deux juges américains plaident en faveur du soutien des USA au Maroc pour la solution du conflit du Sahara

Des procureurs généraux américains (ndlr. ministres de la justice des Etats) ont appelé à la poursuite du soutien des Etats-Unis au Maroc pour la résolution du conflit autour du Sahara tout en approfondissant la coopération militaire et sécuritaire avec le Royaume.

Dans une tribune publiée sur le site du “Salt Lake Tribune” sous le titre “Un front uni avec le Maroc pour renforcer la sécurité dans le monde”, les procureurs généraux de l’Utah et de l’Idaho, deux Etats de l’Ouest américain, respectivement Sean Reyes et Lawrence Wasden ont souligné que ‘”nulle part dans la région nos intérêts et nos valeurs ne s’accordent autant qu’avec ceux du Maroc”.

Les procureurs généraux ont rappelé que “depuis 2007, le Maroc a proposé un plan d’autonomie qui jouit d’un large consensus bipartisan au Congrès américain en tant que solution gagnant-gagnant pour établir la paix dans la région”, ajoutant que ce plan d’autonomie a été “appuyé par une succession d’administrations américaines comme étant une approche sérieuse et crédible pour mettre fin au conflit”.

Les deux magistrats ont appelé à la résolution de ce différend qui “demeure particulièrement pertinent aujourd’hui vu qu’il risque d’affecter un allié vital des Etats-Unis en Afrique du Nord”.

“La plupart des gens ne réalisent pas l’importance du Maroc en tant qu’allié, mais également en tant que leader dans la lutte contre l’extrémisme”, martèlent les auteurs qui ont publié cette tribune à la suite d’un voyage effectué récemment au Royaume, qui les a menés, entre autres, à la région de Dakhla avec cinq autres collègues, dans le cadre de leur appartenance à “la Conférence des Procureurs généraux de l’Ouest”, en vue de s’enquérir des efforts du pays dans les domaines de la lutte contre la traite d’êtres humains, la cybercriminalité et la criminalité transfrontalières.

Le Maroc, rappellent-ils, a été la première nation à reconnaître l’indépendance des Etats-Unis. Une reconnaissance, ajoutent les auteurs, qui a été renforcée en 1786 par la signature du Traité de Marrakech qui a inauguré la plus longue relation ininterrompue des Etats-Unis avec un pays étranger.

“En tant que responsables de haut niveau de l’autorité publique dans nos Etats respectifs, nous espérons continuer à consulter nos collègues du Maroc en vue d’une plus grande coopération sur les questions d’ordre sécuritaire. Les alliés sont indispensables dans la quête de la paix et de la justice”, conclut l’article.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

Écrire un commentaire

Optionnel