Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2017

Le Parlement européen interpelle La Commission sur sa coopération exclusive avec le Polisario

La dégradation de la situation sécuritaire, les violations des droits humains et les détournements "des problèmes rarement discutés au niveau européen"

sahara occidental,polisario,tindouf,réfugiés sahraouis,république arabe sahraouie démocratique,bir lehlou,smara,laâyoune,dakhla,autodétermination,rasd,peuple sahraoui,aminatou haider,tifariti,occupation marocaine

Le Parlement européen a adressé à la Commission européenne une série de questions qui concernent les relations de la Commission de Bruxelles avec les représentants des Sahraouis retenus dans les camps de Tindouf sur le territoire algérien.

Il s’agit, notamment de la coopération exclusive avec le Polisario à l’exception de tous autres représentants des habitants de ces camps et sans même évoquer l’existence de ces derniers.

Le Parlement s’est aussi, interrogé sur la pertinence du maintien du soutien humanitaire au front Polisario alors qu’il n’est ni démocratiquement désigné, ni le représentant qui assure l’action la plus bénéfique et en étant même accusé d’organiser le détournement de l’aide humanitaire offerte à ces habitants.

Rappelant que l’UE est le principal pourvoyeur d’aide aux séquestrés des camps de Tindouf avec un total de 222 millions d'euros entre 1993 et 2016, la députée européenne belge Kathleen Van Brempt met en garde la Commission européenne contre la dilapidation de cet argent «par diverses parties intéressées parmi lesquelles des fonctionnaires algériens et des membres du Polisario».

Dans une autre question adressée à l’exécutif européen, l’eurodéputée belge souligne que le front Polisario est responsable du maintien de la situation dramatique des habitants retenus dans les camps de Tindouf, à deux niveaux : les violations des droits humains commises par le front, ainsi que l’absence de processus politique pour régler cette situation.les séquestrés de Tindouf «survivent dans des conditions déplorables. Leurs droits sont systématiquement bafoués par le Polisario».

Pointant du doigt "l'insécurité croissante" et "les violations systématiques des droits de l'homme" dans les camps qui sont des "problèmes majeurs très rarement abordés" au niveau européen, elle s’interroge si l'exécutif européen a pris des mesures pour que cessent ces violations commises par le Polisario.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

Écrire un commentaire