Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2018

L’initiative d’autonomie “plus que jamais un cadre approprié” pour une issue définitive au Sahara occidental, selon le Sénégal

Le Sénégal a affirmé, la semaine dernière, devant la 4è Commission de l’Assemblée générale des Nations-Unies, que l’initiative marocaine d’autonomie “demeure plus que jamais un cadre approprié pour une issue heureuse et définitive” au différend régional artificiel autour du Sahara marocain.
“Le Sénégal saisit l’opportunité qu’offre cette session principale pour réitérer son appel en faveur d’un regard neuf sur l’évolution de la situation au Sahara, à la lumière de l’initiative d’autonomie avancée, soumise par le Royaume du Maroc”, a souligné l’ambassadeur du Sénégal à l’ONU, M. Cheikh Niang, devant les membres de la Commission.
L’initiative d’autonomie “élaborée de bonne foi, demeure plus que jamais un cadre approprié pour une issue heureuse et définitive à ce différend régional en cours depuis des décennies, sur la base d’un compromis dynamique”, a insisté, M. Niang.
La crédibilité de cette initiative, a-t-il poursuivi, a d’ailleurs conduit le Conseil de Sécurité de l’ONU, notamment à travers sa résolution 2414 (2018), “à prendre au sérieux les efforts du Maroc pour résoudre ce différend, sur la base de négociations substantielles entre les parties”.
“J’invite donc notre Commission à s’inspirer des recommandations du Conseil de sécurité contenues dans la résolution 2414 qui demande aux parties de poursuivre les négociations, sous les auspices du Secrétaire général des Nations-Unies, sans conditions préalables et de bonne foi, en tenant compte, bien entendu, des efforts réalisés depuis 2007 et des faits nouveaux, pour parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable au différend régional sur le Sahara”, a dit l’ambassadeur sénégalais.
De même, M. Niang a insisté sur le fait que les pays voisins ont également un rôle important à jouer. “C’est d’ailleurs le sens du paragraphe opérationnel 4 de la résolution 2414 exhortant les Etats voisins à +apporter des contributions importantes au processus politique et à renforcer leur participation au processus de négociation+”, a-t-il précisé.
L’ambassadeur a ajouté que le Sénégal se félicite ainsi de l’invitation adressée par l’Envoyé personnel du Secrétaire général, Horst Köhler, à ces pays pour prendre part à la table ronde prévue à Genève, les 5 et 6 décembre prochain, se félicitant que le Maroc ait “déjà donné une suite favorable à cette invitation, ce qui traduit son engagement constant en faveur d’une solution politique au différend”.
Il a également relevé que les résolutions du Conseil de sécurité, adoptées depuis 2007, ont établi la corrélation entre une solution négociée à ce différend et la redynamisation de la coopération entre les Etats membres de l’Union du Maghreb Arabe (UMA).
“En tant que Communauté internationale, nous devons également garder à l’esprit le potentiel inestimable d’une issue définitive à ce différend, non seulement en termes de coopération et de développement, mais aussi de prise en charge des importants défis qui se posent à la Région, au Sahel, et au-delà, à l’échelle globale”, a souligné l’ambassadeur sénégalais.
Une telle solution politique permettra aussi de trouver “une issue heureuse et durable” à la question des populations des camps de Tindouf, en application du Droit international humanitaire, a-t-il noté.
M. Niang aussi salué “les avancées accomplis par le Maroc sur le terrain, notamment en matière de promotion des droits de l’Homme et de la démocratie, des avancées qui ont été relevées par la résolution 2414 du Conseil de sécurité”.
Il en est de même des efforts considérables déployés par le Royaume pour favoriser le développement économique et social au Sahara, en particulier, la mise en œuvre d’un nouveau Modèle de développement dont certaines réalisations ont été constatées par M. Köhler lors de sa visite dans la région en juin dernier, a fait remarquer le diplomate.
L’ambassadeur du Sénégal a ainsi tenu à saluer “la volonté réaffirmée des autorités marocaines de poursuivre les efforts pour garantir au processus onusien le succès escompté”.
“Cette volonté s’est d’ailleurs traduite encore dernièrement par la coopération étendue à l’Envoyé personnel, lors de sa visite dans la région, où il s’est entretenu avec les représentants légitimes des exécutifs locaux du Sahara marocain”, a conclu M. Niang.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

Écrire un commentaire