Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2017

Fin des travaux de La troisième édition de Crans Montana à Dakhla avec Plus de 1.500 participants

Le Maroc est le seul pays « sûr et stable » de la région où on peut aborder, sans complexes, des thématiques vitales pour l’Afrique et les Africains

Les travaux de la 28e session du prestigieux Forum Crans Montana (FCM) ont pris fin, lundi soir à bord du navire de croisière GNV Rhapsody, après cinq jours de débats intenses et fructueux sur le développement de l’Afrique et la coopération Sud-Sud.

La troisième édition consécutive du FCM à Dakhla, qui a poursuivi ses travaux à bord du GNV à destination de Casablanca à partir de dimanche, a tenu toutes ses promesses, permettant de porter la voix de l’Afrique au monde entier à travers des échanges sincères et transparents sur la réalité, les richesses, les problèmes, les défis et les perspectives de développement du continent.

Plus de 1.500 participants, dont des personnalités internationales de haut niveau, se sont donnés rendez-vous à Dakhla, le « miracle africain et mondial », pour débattre des problèmes de l’Afrique et rétablir les équilibres pour que les africains puissent vivre dignement.

Cette grand-messe, placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, a réuni des participants provenant de 36 pays européens, 27 Etats d’Amérique, 44 Etats d’Afrique et 43 Etats d’Asie et d’Océanie, outre une quarantaine d’organisations internationales et régionales.

Parmi les personnalités de marque présentes à cet événement, figuraient notamment le président de la République de Vanuatu, Baldwin Lonsdale, le gouverneur général d’Antigua-et-Barbuda, Rodney Williams, le conseiller spécial du SG de l’ONU, chargé des sources novatrices de financement du développement, Philippe Douste-Blazy, et le révérend américain, Jesse Jackson.

Le président du Parlement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Moustapha Cissé Lo, le président du Sénat du Nigeria, Bukola Saraki, l’ex-chef d’Etat de la Zambie, Rupiah Banda, l’ancien président de la République du Mali, Diancounda Traore et la présidente du Conseil des Femmes d’affaires arabes au Koweït, Cheikha Hissah Saad Al-Salem al Sabah, ont pris également part à cet évènement, aux côtés d’autres convives de premier plan.

Les travaux de cette session se sont déclinés en une quinzaine de sessions portant notamment sur la sécurité alimentaire, l’agriculture durable, la santé publique, les énergies renouvelables, la gestion des ressources naturelles, l’industrie maritime et le rôle de la jeunesse et des femmes dans le développement de l’Afrique.

Dans une déclaration à la presse au terme de cette édition, le président d’honneur et fondateur du FCM, Jean-Paul Carteron, a qualifié de « positif » le bilan de cette 28e session, de par le nombre et la qualité des personnalités ayant pris part aux débats, précisant que les participants ont déjà exprimé leur souhait de revenir à nouveau dans le Royaume dans le cadre du FCM.

Le Forum Crans Montana et les projets structurants lancés par SM le Roi Mohammed VI à Dakhla ont permis au monde entier de découvrir cette ville ancestrale, terre de dialogue, de débat et d’ouverture, a signalé M. Carteron, faisant observer que Dakhla est devenue ces dernières années un « laboratoire » d’idées, de propositions, de débats, de discussions et de solutions.

Le retour naturel et légitime du Maroc à sa famille institutionnelle africaine a donné une dimension plus singulière et plus plurielle aux débats du Forum Crans Montana, a-t-il dit, mettant en exergue l’ouverture, la stabilité et la sécurité dont jouit le Maroc.

Le Maroc est le seul pays « sûr et stable » de la région où on peut aborder, sans complexes, des thématiques vitales pour l’Afrique et les Africains, a souligné M. Carteron.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

Les commentaires sont fermés.